Le blogue lyrique

Un été Girard, Le Vaisseau cœur par la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP). Parlons opéra ! et d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal et un automne lyrique… russe, italien et allemande

7 septembre 2019
(N° 2019-26) 

Après un congé estival, Le blogue québécois d’art lyrique est de retour et vous proposera pour poursuivre sa dixième année de publication des informations sur la vie lyrique au Québec et le rayonnement de ses artistes à travers le monde. Accessible dorénavant sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (www.revuelopera.quebec), le présent blogue permet de compléter et de mettre à jour les informations qui sont contenues dans la revue, en particulier dans les diverses rubriques de la sa sections ACTUALITÉS, notamment celles consacrées aux « Évènements » et aux « Artistes sur la route », ainsi que dans son CALENDRIER.

Un été Girard

Pour les opéraphiles du Québec, et en particulier de Québec, la saison qui s’achève aura été « un été Girard », celui de la découverte de l’immense talent de metteur en scène lyrique de François Girard. Grâce au Festival d’opéra de Québec et à son directeur général et artistique, Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner a fait escale dans notre capitale nationale et a permis d’apprécier pour la première fois au Québec l’exploration, pour reprendre ses propres termes, du « territoire d’expression » qu’est l’opéra (L’Opéra, no 21, Été 2019, p.12). Cette exploration a démontré à nouveau que François Girard fait du choix du respect de l’œuvre l’une des pierres d’assise de son métier de metteur en scène, mais qu’il est à la recherche de gestes artistiques destinés à mieux comprendre l’œuvre. Cette recherche nous a valu un acte II et une scène des fileuses qui ne pourra s’effacer de la mémoire de ceux et celles qui ont pu voir la production de Québec, et qui mériterait d’être vu ou revu à New York et Amsterdam où la production se déplacera en 2020 et 2021.

Si les Festival d’opéra de Québec a été le théâtre d’une autre belle production, celle de l’opéra Le Nozze di Figaro dans laquelle s’est particulièrement distinguée la jeune soprano Catherine St-Arnaud, l’été 2019 aura également aura également mémorable pour les prestations du ténor Michael Spyres et de la soprano Karen Cargill au Festival de Lanaudière dans la première éditioin, fort réussie, de son nouveau directeur artistique Renaud Loranger. Deux de nos artistes lyriques du Québec ont également su émouvoir les foules, notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux au Festival international du Domaine Forget et le baryton Hugo Laporte au Festival d’Orford. La Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal et sa Soirée d’opéra, l’Opéra dans le Parc avec l’Il Barbiere di Siviglia et L’autre Bohème de l’Institut canadien d’art vocal ont également offert des événements qui ont fait le bonheur des lyricomanes d’ici.

Le Vaisseau cœur par la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP) et les I Musici de Montréal

En collaboration avec les I Musici de Montréal et sous le titre Le Vaisseau coeur, la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP) présente en ouverture de saison de la Fondation Arte Musica le mardi 10 septembre 2019 un rituel choral mystique mariant musique, danse et lumières. Y seront entendues les Litanies à la Vierge noire de Francis Poulenc, les Trois Petites Liturgies de la Présence Divine d’Olivier Messiaen et une création originale du compositeur Alexis Raynault .

La mise en scène du rituel a été confiée à Cédric Delorme-Bouchard. Le chef Hubert Tanguay-Labrosse dirigera Chœur d’élèves de l’école Joseph-François-Perrault et l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal. Claudia Chan sera au piano Estelle Lemire aux ondes Martenot. Quatre danseuses solistes, Laurence Castonguay, Emery, Mélanie Chouinard, Jennyfer Desbiens et Myriam Foisy animeront les mouvements de l’ensemble. Les autres concepteurs et conceptrices participant à cette production sont Cédric Delorme-Bouchard (mise en scène, lumière et scénographie), Christelle Franca (direction de création et dramaturgie), Camille Jupa et Tricia Crivellaro (costumes) Danielle Lecourtois (mouvement).

Cet événement aura lieu à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal et débutera à 20 h.

Parlons opéra ! et d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal

En prévision de l’ppéra Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky qui ouvrira la saison 2019-2020 de l’Opéra de Montréal et dont la première aura lieu le samedi 14 septembre 2019, la série Parlons opéra! a repris le 6 septembre à la Maison des arts de Lava, Animant une rencontre conviviale et dynamique, le musicologue Pierre Vachon y associera, comme par le passé, des interprètes et de pianistes et d’autres personnalités pour plonger au cœur des œuvres en 90 minutes (incluant une pause-café) pour y aborder l'histoire, la musique, les voix, le contexte culturel, le compositeur, le style... et proposer des extraits musicaux par des chanteurs d'opéra. Les lieux et dates des autres rendez-vous pour Eugène Onéguine sont les suivantes : Grande Bibliothèque, Dimanche, 8 septembre, 14 h (en français) ; Cégep de Saint-Laurent, Jeudi, 12 septembre, 19 h (en français) ; Victoria Hall, Dimanche, 15 septembre, 14 h (en anglais), Maison de la culture Frontenac, lundi,16 septembre, 19 h 30 (en français). Oour plus de renseignements et retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Un automne lyrique… russe, italien et allemand

L’automne lyrique du Québec s’annonce quant à lui russe, italien et allemand ! Pour ouvrir la saison qui sera celle de ses 40 ans, l’Opéra de Montréal présentera Eugène Onéguine et mettra en vedette le couple Nicole Car et Étienne Dupuis, nos artistes à domicile de ce numéro d’automne (voir ci-après, p. ). C’est sur une note italienne que l’Opéra de Québec entamera quant à lui sa 36e saison et on anticipe le plaisir d’entendre Marianne Fiset prendre le rôle de Violetta Valéry dans La Traviata. Il y aura aussi des célébrations italiennes au Studio de musique ancienne de Montréal, une production de La Bohème par le Théâtre lyrique de Laval ainsi que de Lucia de Lamermoor par l’Opéra de Montréal.

Mais la musique allemande sera bien servie avec la présentation par l’Orchestre métropolitain de la version de concert de Fidelio de Beethoven sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, ce dernier ayant aussi invité sa muse, Joyce DiDonato, pour chanter du Mozart à Montréal avant d’entreprendre la première tournée américaine de son orchestre montréalais. La venue à l’Orchestre symphonique de Québec de la soprano Petra Lang dans un programme tout Wagner est aussi digne de mention. Le public montréalais aura droit à deux récitals en début de saison, ceux de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux et de la soprano française Marie-Laure Garnier. Grâce à l’extraordinaire Club musical de Québec, les mélomanes de notre capitale nationale auront droit – en récital et en exclusivité - à la visite de Joyce DiDonato qui interprètera les Wintereise de Schubert avec, comme accompagnateur, nul autre que Yannick Nézet-Séguin. Et que dire du cadeau que nous font Les Violons du Roy en invitant pour chanter les trois Magnificat de la famille Bach les solistes Hélène Guilmette, Myriam Leblanc, Anthony Roth Costanzo, Thomas Walker et Christian Immler. De retour à Montréal, le contre-ténor Philippe Jaroussky et la soprano Amanda Forsythe nous transporteront dans le monde d’Orphée et d’Eurydice avec le Boston Early Music Festival Chamber Ensemble.

Il faut savoir gré à la compagnie Tempêtes et passions et à son directeur artistique Guy Lessard de continuer de mettre l’opéra français à l’honneur cet automne, à l’Opéra bouffe du Québec de poursuivre le 200e anniversaire de la naissance d’Offenbach avec la présentation de La fille du Tambour-Major et à Karina Gauvin de faire place à la musique de l’Anglais de Benjamin Britten en chantant, sur des paroles françaises d’Arthur Rimbaud, Les illuminations. a création des Chansons du Bonhomme de chemin du compositeur Michel Gonneville, avec la soprano Magali Simard-Galdès et le baryton Dion Mazerolle, méritera aussi toute notre attention.

Barbe et Doucet à Vienne, Éric Laporte à Mayence, Rihab Chaieb à Amsterdam et Luc Robert à Helsinki et Julie Boulianne à Tokyo

Les artistes lyriques du Québec reprennent la route ! Le tandem Barbe et Doucet reprendra The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne le 7 septembre 2019. Éric Laporte incarnera Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence le 8 septembre 2019. Rihab Chaieb tiendra le rôle de Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni à l’Opéra national des Pays-Bas à Amsterdam les 8 et 11 septembre 2019. Luc Robert incarnera Don José dans Carmen de Bizet à l’Opéra national de Finlande à Helsinki les 11 et 13 septembre 2019. Julie Boulianne tiendra le rôle de Siebel dans Faust de Gounod lors de la tournée japonaise du Royal Opera House qu’elle entreprendra à Tokyo le 12 septembre 2019.

Animée par Frédéric Cardin et consacrée aux plus belles voix d’opéra du monde,  l'émission L'art lyrique mettra en vedette, sur ICI Musique classique et en ce samedi 7 septembre 12 h à 13 h, des artistes lyriques de renom.

Dans le cadre de l'émission Place à l’Opéra, et sur le thème « Les plus beaux opéras des grands festivals européens », Sylvia L’Écuyer a présenté le début de récolte de 2019 le 1er septembre 2019 en diffusant Tanhaüser de Richard Wagner et poursuit celle-ci en faisant entendre le 8 septembre 2019 une production de Tosca de Giacomo Puccini par l’Opéra de Lyon. La distribution comprend Angel Blue, soprano (Floria Tosca), Catherine Malfitano, soprano (Prima Donna), Joseph Calleja, ténor (Cavaradossi), Alexey Markov, baryton (Scarpia), Simon Shibambu, basse (Cesar Angelotti), Leonardo Galeazzi, baryton (Sacristan), Jean-Gabriel Saint-Martin, basse (Sciarrone), Michael Smallwood, ténor (Spoletta) et Virgile Ancely, basse (un prisonnier) Les chœurs et l’orchestre de l’Opéra de Lyon sont sous la direction de Daniele Rustioni Pourra aussi être écouté lors de l’émission le Requiem de Wolfgang Amadeus Mozart avec comme solistes Siobhan Stagg soprano, Sara Mingardo contralto, Martin Mitterrutzner ténor, Luca Tittoro basse et Chadi Lazreq soprano garçon. L’Ensemble Pygmalion sera sous la direction de Raphaël Pichon. À l’entracte, le musicologue Jean-Jacques Nattiez discutera avec l’animatrice de la symbolique du berger pour signifier le nationalisme dans l’opéra Tosca. Aux Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec la soprano Nicole Car et le baryton Étienne Dupuis quiron incarnent Tatiana et Onéguine à l’Opéra de Montréal. Cette émission ne pourra être entendue, comme toutes les autres 

Il y a lieu de préciser que les émissions de la récolte d’automne 2019 ne seront pas diffusées le samedi après-midii sur le site ICI MUSIQUE classique et ne pourront entendues à l’antenne d’ICI MUSIQUEque le dimanche à compter de 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 8 septembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal reprennent le samedi 7 septembre 2019 avec le visionnement de l'opéra Les Contes d’Hofmann de Jacques Offenbach dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2016. La distribution comprend Vittorio Grigolo, Thomas Hampson, Sofia Fomina, Christine Rice, Sonya Yoncheva et Kate Lindsay, La direction musicale est de Evelino Pido et la mise en scène de John Schlesinger. Je vous rappelle que le Café d'art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 12 septembre 2019 à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite une bonne rentrée lyrique ... et vous salue de Bastia en Corse où je suis pour découvrir, avec mon ami et compagnon de randonnée Renaud Lapierre, l’Île de Beauté et compte assister le lundi 9 septembre au concert d’ouverture des Rencontres de chants polyphoniques de Calvi et à leur concert d’ouverture intitulé « Bella Ciao, Quandu a Corsica R-esiste » avec Patricia Gattaceca, Lidie et Patriizia Poli.

Partager: