Le blogue lyrique

La beauté du monde de Bilodeau et Bouchard en préparation à l'Opéra de Montréal et la soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

Blog Single

6 juin 2020
(No 2020-21)

Même en temps de confinement et en vue de sa présentation au printemps 2021, e processus de création par l’Opéra de Montréal de La Beauté du monde du compositeur Julien Bilodeau et  librettiste Michel-Marc Bouchard suit son cours.

Julien Bilodeau

La compagnie lyrique montréalaise rappelait récemment que l'équipe de Dominique Guidon, chef de l'atelier, continuait de plancher sur les maquettes des costumes de la nouvelle création. Elle mettait aussi en ligne une capsule-vidéo dans laquelle son directeur de l'Action sociale et éducative Pierre Vachon échangeait avec Michel-Marc Bouchard sur lemétier de librettiste. Vous pouvez en faire le visionnement ci-après :

Dans l'attente du plaisir de voir cette production l'an prochain, je vous suggère de lire l'argument de l'opéra La Beauté du monde tel qu'il est présentée par Michel-Marc Bouchard sur son  site et je reproduis ci-après

« Dès 1939, craignant l’avancée allemande avec ses pillages, Jacques Jaujard, le directeur des musées nationaux de France, organise l’évacuation des pièces majeures du Louvre et la mise en lieu sûr des collections. Des milliers de chefs-d'oeuvre sont décrochés des murs, retirés de leur vitrine ou de leur socle et emballés par une armée de bénévoles. Alors que les Allemands avancent sur Paris, une cohorte de dieux et de déesses, de saints et de saintes, de rois et de reines sont en exil sur les routes de France. La Joconde, incognito, fait partie du convoi. De son côté, Rose Valland, l’ancienne directrice du Musée du Jeu de Paume, relayée à un rôle de concierge, recueille en secret et collige au risque de sa vie tous les renseignements sur les collections privées possédées par les Juifs et saisies par les Allemands. Hermann Göring, le maréchal de l’Empire allemand, fait des dizaines de visites au Jeu de Paume et sélectionne des milliers d’oeuvres pour sa collection personnelle dont des Matisse, des Rembrandt, des Vermeer, des Renoir. Les oeuvres d'art modernes dites dégénérées sont reléguées dans une salle que Rose Valland baptise « la salle des martyrs. » En mai 1943, pour marquer le rejet de cet art dégénéré, les Allemands détruisent plus d’un demi-millier de tableaux dont des Miró, des Klee, des Ernst, des Léger, et des Picasso. À la fin de la guerre, grâce aux efforts et à l’instinct de Jacques Jaujard, l’entièreté des oeuvres du Louvre ont retrouvé leur place dans leur musée. Grâce au travail et aux notes de Rose Valland, plus 60,000 oeuvres spoliées en majorité aux Juifs ont retrouvé leur propriétaire.

Des demandes spéciales pour le récital « Évasion » de Marie-Nicole Lemieux et Louis au Domaine Forget

Je vous rappelle que dans le cadre d'un série qu'il a baptisé « Les concerts Évasion » et qui sera aniném par Françoise Davoine,  Le Domaine Forget de Charlevoix  présentera le 14 juin à 17 h un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie. Ce concert pourra être écoutés en ligne sur le site du Domaine Forget en cliquant ici

Le public avait été invité à formuler une « demande spéciale » à la chanteuse entre les 1er et 5 juin et après consultation de la page Facebook du Domaine Forget, je constate - en espérant que mon calcul est bon - que 12 demandes spéciales sont parvenues aux artistes. Parmi ces demandes, on compte les mélodies de Georges Bizet (Adieux de l'hôtesse arabe), Gabriel Fauré (Après un rêve, Automne et Bord de l'eau), André Gagnon (Souviens-toi), Ernest Chausson (Chanson perpétuelleLe temps des lilas et Printemps triste) et Raynaldo Hahn (L'Heure exquise) ainsi que des airs des opéras  Les Pêcheurs de perles de Georges Bizet (Je crois entendre encore), Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (Mon coeur s’ouvre à ta voix), Orfeo ed Euridice de Christoph Willibald Gluck (Che faro senza ?) et Deborah dGeorg Friedrich Haendel (Impious mortal, cease to brave us). L'une de ces demandes spéciales sera retenue pour les artistes et sera interprétée lors du concert du 14 juin.

S'agissant des autres pièces au programme, des informations se sont glissées dans l'article publié  dans Le Quotidien hier le5  juin 2020 sous la plume de Daniel Côté et  le titre « Un expérience inédite pour Marie-Nicole Lemieux ». On y apprend que Louis Lortie a souhaité que la grande artiste lyrique québécoise interprète des lieder de Brahms et que Marie-Nicole Lemieux  a demandé à son camarade de jouer la Ballade no. 1 de Chopin.


Marie-Nicole Lemieux

La soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

La Scena Musicale et les Corona Sérénades lanceront le dimanche 7 juin 2020 une nouvelle série d’entretiens en diffusion continue sous le titre « Les Tête-à-tête La Scena ». Animée de Montréal par le ténor Don Adriano Sterling , la série sera inaugurée avec la soprano française Anne Marine Suire et le pianiste Emmanuel Christienne qui seront  à Paris. L'événement sera hébergé sur Zoom et transmis simultanément sur le compte Youtube et la page Facebook de La Scena musicale.

Cet événement trimestriel en direct et interactif. Il s'agira d'une occasion unique d'entendre des artistes parler de leur métier et se produire dans un cadre intimiste. Nous aurons également une période de questions et réponses en direct avec le public qui se joindra à notre réunion Zoom.  Pour faire partie des 10 personnes à avoir un accès direct et très exclusif, vous pouvez faire parvenir un courriel à [email protected] pour confirmer votre présence.

Une votation en cours  pour les prix au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

La période de votation se poursuit jusqu'au 14 juin 2020 pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 174 vidéos. Le public est invité à voter pour les artistes de leur choix en cliquant ici.

Je vous rappelle que plus de 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique participent à ce concours  et ton produire des pièces originales de 3 minutes ou moi sur le thème du confinement.

je vous rappelle aussi que toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d'un vote populaire.  Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participatiopn, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

De l'opéra sur la Toile... d'ici et d'ailleurs sur la planète lyrique

L'Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l'initiative l'« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici. 

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l'intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de l'Atelier d'opéra de l'Université de Montréal (AOUM) (Acte IActe IIActe III et Acte IV). Des productions antérieures de l'AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L'Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l'on peut entendre ici une interprétation de l'intermezzo de l'opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L'Orchestre métropolitain et l'Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada et après avoir créé son « Digital Content Hub » pour une série Opera at home permettant d'entendre ici des extraits de ses diverses productions, la Canadian Opera Company (COC) a décidé de donner accès à la version intégrale de certaines des ses productions antérieures « From the vault ». Le premier opéra qui peut être visionné est Arabella de Richard Strauss dans la production de COC de 2017 et il peut l'être en cliquant iciDans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l'opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S'agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Otello de Giuseppe Verdi (6 juin), Thaïs de Jules Massenet dirigé par Yannick Nézet-Séguin (7 juin), La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart (8 juin), Iolanta de Piotr Ilyich Tchaikovsky et Bluebeard Castle de Bela Bartok  (9 juin), Hansel und Gretel  d'Engelbert Humperdinck (10 juin), The Ghost of Versailles de John Corigliano avec le baryton québécois dans le rôle de Figaro (11 juin ) et le At Home Gala du 25 avril 2020 (12 juin).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d'Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d'opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l'Opéra national de Paris, l'Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Gardenle Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provencepoursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le douzième carnet de concerts qu'a fait paraître dans Le Devoir du jeudi 4 juin 2020 sous la plume d Christophe Huss et le titre (différent également des premiers 10  articles) « Retour progressif d’orchestres déconfinés ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu'Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L'Opéra- Revue québécoise d'art lyrique et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L'Opéra- Revue québécoise d'art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. La préparation du numéro 24 (Été 2020) continue. La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle - et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement ».  Le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez... le musicologue, l'opéra et la recherche de totalité, ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ». Et la rédaction de la CODA de ce numéro a été confié à la chroniqueure du journal Le DevoirOdile Tremblay qui présentera ses vues sur la culture, la  musique et l'opéra... avant, pendant et après le coronavirus !

La Passion selon saint Luc de Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano

Vient de paraître sur l'étiquette Bis-Records distribuée en Amérique du Nord par Naxos of America, un CD de la Passion selon saint Luc de Krzysztof Eugeniusz Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Kent Nagano y dirige son orchestre ainsi que les Chœur de garçons de Varsovie et Chœur philharmonique de Cracovie. Les solistes sont la soprano Sarah Wegener,le baryton Lucas Meachem et la basse Matthew Ros. Le récitant est S?awomir Holland.Enregistrée lors de la soirée d’ouverture du Festival de Salzbourg au Manège des rochers en juillet 2018 en présence du compositeur, cet enregistrement vise à rendre hommage à l'éminent musicien décédé le 29 mars 2020 dernier et avec lequel l'OSM avait entretenu une relation toute particulière. Outre qu'il a interprété un grand nombre de ses œuvres, il a eu le privilège d’être dirigé par lui à plusieurs reprises, la première fois étant le 27 mars 1979. La plus récente apparition de Krzysztof Penderecki à Montréal remonte au 20 septembre 2015 alors qu’il dirigeait le Chœur de l’OSM dans la première canadienne de son Psaume III.

S'agissant de l'OSM et de Kent Nagano, je vous invite à lire l'article que lui consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans l'édition du 1er juin 2020 sous le titre « Kent Nagano aurait voulu sentir la coupe ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’OpéraSylvia L’Écuyer  poursuit aujourd'hui la série d'émissions sur le thème « L'opéra n’est pas leur seule passion ». Elle aura pour quatrième invitée la soprano québécoise Lyne Fortin... passionnée par les chats ! En ce samedi 6 nuin 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée des deux opéras. D'abord Suor Angelica de Giacomo Puccini dans une distribution comprenant Renata Scotto, soprano (Soeur Angelica), Marilyn Horne, mezzo (Princesse Zia), Ileana Cotrubas, soprano (Soeur Genoveva), Patricia Payne, mezzo (L’abbesse),  Gillian Knight, contralto (Soeur Zélatrice), Ann Howard, mezzo (Maîtresse des novices), Doreen Cryer, mezzo (Soeur Osmina), Margaret Cable, mezzo (Soeur Dolcina),  Elizabeth Bainbridge, mezzo (Soeur Infirmière), Shirley Minty, mezzo & Gloria Jennings (Soeurs quêteuses), Della Jones, mezzo-soprano (une novice),  Ursula Connors et Amy Gunson (Soeurs converses), Johanne Brown et Doreen Murray, Alison MacGregor (Soeurs), Le choeur Ambrosian, le choeur d’enfants Desborough School et l’orchestre New Philharmonia seront sous la direction de Lorin Maazel. Ensuite, La Traviata de Giuseppe Verdi dans une distribution composée de Ileana Cotrubas, soprano (Violetta), Stefania Malagu, mezzo-soprano (Flora), Helena Jungwirth, mezzo (Annina),  Placido Domingo, baryton (Alfredo Germont), Sherrill Milnes, baryton (Giorgio Germont),  Walter Gullino, (Gaston de Letorières & Giuseppe) Bruno Grella, (Baron Douphol),  Alfredo Giacomotti, (Marquis d’Obigny) Giovanni Foiani, (Dr Grenvil), Paul Friess,(Domestique de Flora), Paul Winter (Commissaire). Le choeur et l’orchestre de l’opéra d’état de Bavière sous la direction de Carlos Kleiber Je vous rappelle l'émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 7 juin 2020 à 19 h.

Lyne Fortin

La dernière artiste lyrique qui participera à cette série de Place à l'opéra  sera Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyriqueJustin Bernard fera entendre le dimanche 7 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d'opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d'Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d'être lyrique...

Partager: