Le blogue lyrique

Un Cabaret Bel Canto par l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal et l'Orchestre de l'Agora, le Prix Wirth d'art vocal 2019-2020 et les débuts d'Hugo Laporte au Teatro alla Scala de Milan

Blog Single

8 février 2020
(No 2020-05)

Sous la direction de son chef Nicolas Ellis, l’Orchestre de l’Agora (OA), en collaboration avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, convie les opéraphiles à un Cabaret Bel Canto au Théâtre Rialto de Montréal le jeudi 13 février 2020 à 19 h 30. Ce concert sera une occasion d’entendre de jeunes artistes dans une atmosphère décontractée de type « cabaret » et sera animée par la chroniqueuse, auteure et analyste-humoriste de l'émission Esprit critique d'ArTV, Catherine Ethier.

Le programme comprendra donc plusieurs airs des opéras les plus célèbres de Bellini (I Puritani, La Sonnambula) et de Donizetti (Don Pasquale, Lucia di Lammermoor), mais aussi de magnifiques airs de Maometto II et du Comte Ory de Rossini, œuvres un peu moins représentées de ce compositeur. Parmi les ensembles vocaux qui seront interprétés, l'on note le Sextuor de Lucia di Lammermoor et le trio de l'opéra Le Comte Ory.

Ce concert mettra à profit un orchestre de 37 instrumentistes et les 10 solistes de l’Atelier. L’OA poursuit ainsi avec succès une tradition commencée il y a deux ans alors que Da Ponte déculotté, concert théâtralisé, était présenté au Corona le 3 février 2018 et que The Turn of the Screw de Benjamin Britten, occupait l’espace Nomad du 7 au 9 février 2019.

Deux autres représentions pour Les Contes d'Hoffmann à la Société d'Art lyrique du Royaume

La célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach se poursuit cette fin de semaine à la Société d’art lyrique du Royaume avec la présentation de l'opéra Les Contes d’Hoffmann. Je vous rappelle que la distribution comprend Steeve Michaud, Caroline Bleau, Caroline Gélinas, Eric Thériault et Dion Mazerolle. Le directeur artistique Dominic Boulianne a confié la mise en scène à Étienne Cousineau et le chef Jean-Philippe Tremblay assume la direction de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Choeur de la Société d'art lyrique du Royaume aura été préparé par Annie Larouche. Après la première de jeudi soir, deux autres représentations sont prévues pour le samedi 8 février à 19 h 30 et le dimanche 9 février à 14 h au Théâtre de la Banque Nationale de Chicoutimi.

Je vous invite à lire la critique fort élogieuse de cette production publiée le 7 février 2020 dans le journal Le Quotidien sous la plume de Daniel Côté et ayant pour titre « Les Contes d'Hoffmann: un opéra qui amuse, émeut et fait réfléchir ».

Caroline Bleau (Olympia)
Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach
Société d'art lyrique du Royaume, 2020
Photographie : Rocket Lavoie, Le Progrès

Nelligan d'André Gagnon et Michel Tremblay... encore à l'affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L'opéra Nelligan d'André Gagnon et de Michel Tremblay est toujours à l'affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) et sept représentations sont prévues cette semaine, le 8 février à 15 h et 20 h, le 9 février à 14 h, le 11 février à 19 h 30 ainsi que les 12, 13 et 14 février 2020 à 20 h.

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard. La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et le ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Je vous invite à visionner ci-après l'extrait de la production que la chaîne ICI Musique a rendu accessible et dans lequel Marc Hervieux interprète l'air Le Vaisseau d'or :

Les découverts du Café d'art vocal... avec la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu

Sur le thème « Pantalon et colorature, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu s’offrira en récital dans le cadre de la série « Les découvertes du Café d’art Vocal » le dimanche 9 février 2020 à 11h 30. Accompagnée par le pianiste Giancarlo Scalia, elle interprétera des airs tirés d’opéras de Gounod, Offenbach, Meyerbeer, Mozart, Rossini et Thomas. Pour le programme détaillé du récital, vous pouvez cliquer ici.

Marie-Andrée Mathieu

Originaire de Québec, l’artiste lyrique est appréciée pour sa voix agile et pour sa grande expressivité musicale. Nommée « Jeune espoir lyrique québécois » par les Jeunes Ambassadeurs Lyriques, Marie-Andrée Mathieu a récemment été invitée à chanter en Allemagne, en Chine, en Slovaquie et en Italie. Admise au prestigieux Concours Reine Élisabeth de Belgique dès la fin de ses études, et, plus récemment, au Concours musical international de Montréal, elle est également finaliste du Concours international de Marmande et du Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal.

L’évènement débutera à 11 h 30 et aura lieu à la Société d’art vocal de Montréal située au 1223, rue Atateken à Montréal.

 L’épreuve finale du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020

L’épreuve finale de la cinquième édition du Prix d'art vocal Wirth 2019-2020 aura lieu le dimanche 9 février 2020 et mettra en présence trois jeunes artistes lyriques de l'École de musique Schulich de l’Université McGill : il s’agit de la soprano Sarah Dufresne, de la mezzo-soprano Jenny Ivanovna et du ténor Joé Lampron-Dandonneau qui ont donnée des « mini-entrevues » que l'on peut lire ici. Le premier prix est de 25 000$ et inclut également un engagement musical à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal dont la date a déjà été fixée au 5 avril 2020 ainsi qu'un autre engagement à Toronto. Les deux autres finalistes recevront chacun un prix de 1 000 $.

L’évènement débutera à 14 h 30 et se déroulera à la salle Pollack de l’Université McGill située au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour cette épreuve, une webdiffusion a été prévue et vous permettra d’y assister via la Toile en cliquant ici.

Sarah Dufresne, Joé Lampron-Dandonneau et Jenny Ivanovna

Je vous rappelle que le Prix d'art vocal Wirth a été institué à la suite d’un cadeau historique qu'a fait Elizabeth Wirth en 2015 et est décerné chaque année à un étudiant ou une étudiante en chant de l'École de musique Schulich, qui démontre un talent et un sens artistique exceptionnels. Les lauréats et lauréates des éditions précédentes ont été Chelsea Rus (2015-2016), Simone McIntosh (2016-2017), Anna-Sophie Neher (2017-2018) et Marcel d’Entremont (2018-2019).

Les débuts d'Hugo Laporte au Teatro Alla Scala de Milan

Artiste lyrique dont la carrière est en pleine ascension, le baryton québécois Hugo Laporte réalisera, dans un mois, jour pour jour, le 8  mars 2020 ses débuts au mythique Teatro alla Scala de Milan dans Salome de Richard Strauss sous la direction du réputé chef italien Riccardo Chailly. La participation à cette production résulte d’une promesse d’engagement octroyée par le régisseur de distribution de l’institution milanaise, Toni Gradsack, à la suite de sa prestation remarquée au Concours Hans Gabor Belvedere l’été dernier.

Hugo Laporte

Hugo Laporte a partagé ses impressions avec L'Opéra-Revue québécoise d'art lyrique qui a consacré la rubrique « Artiste d'ici, ailleurs » de son dernier numéro 22 (Hiver 2020) à ce jeune artiste qui poursuit son ascension dans le monde lyrique. Ce dernier se livrait en ses termes : « Cette production sera pour moi une occasion privilégiée pour débuter ma relation avec cette institution légendaire et travailler avec de grands artistes. Salome représente une première incursion dans le répertoire de Strauss et le rôle du Cappadocien est relativement court ; le registre est assez typique d’un petit rôle de basse, ses répliques se tenant du grave au médium pour un baryton. Cependant, comme l’a précisé Toni Gradsack, tous les interprètes se doivent d’exceller à La Scala, peu importe la taille du rôle. Je devrai ainsi faire mes preuves et profiter de cette expérience pour tisser des liens avec le milieu musical milanais ». Pour lire la version intégrale de l'article, vous pouvez cliquer ici.


Un beau lancement de l'essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra de Jean-Jacques Nattiez

Le lancement de l'essai du musicologue Jean-Jacques Nattiez publié sous le titre Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra par la Librairie philosophique Vrin à la fin de l'année 2019 a donné lieu à des échanges fort intéressants entre le professeur Jean-Jacques Nattiez et la professeure Marie-Hélène Benoît-Otis qui animait l'évènement. La photographie ci-après pérennise ce lancement auquel assistaient aussi plusieurs musicologues, musicographes et mélomanes à la Librairie Olivieri le 4 février 2020.

Jean-Jacques Nattiez et Marie-Hélène Benoît-Otis
Librairie Olivieri, Montréal
4 février 2020

Je vous rappelle que cet essai fera l'objet d'une recension dans L'Opéra - Revue québécoise d'art lyrique par son fidèle collaborateur - et compositeur - Éric Champagne.

Une mise en ligne d'une deuxième critique de Written on Skin et de commentaires sur le concert Exitum de l'ensemble baroque Les Méandres

J'ai mis en ligne sur le site de L'Opéra- Revue québécoise d'art lyrique une seconde critique de Written on Skin rédigée par le musicologue Federico Lazarro qui avait assisté, comme Éric Champagne dont la critique peut être lue ici, à la première de l'oeuvre lyrique de Martin Crimp et George Benjamin. Vous pourrez en prendre connaissance ici. Ma collaboratrice - et co-directrice du marketing et des communications de la revue - Claudine Jacques a mis en ligne ici la critique du CD Mers de Marie-Nicole Lemieux rédigée parun autre fidèle collaborateur, le  musicologue Pascal Blanchet.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sortie des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie... lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l'achat - ou mieux encore -  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.


Mireille Lebel à Fermo en Italie, Rihab Chaieb et Julie Boulianne à Vancouver, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Michèle Losier à Berlin et Marie-Nicole Lemieux à Paris 

Mireille Lebel tiendra le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro dell’Aquila à Fermo en Italie le 8 février 2020. Rihab Chaieb sera reçue à nouveau en ce 8 février 2020 par l’Orchestre symphonique de Vancouver pour chanter les Siete Canciones populares españolas de Manuel de Falla. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich les 8 et 11 février 2020. Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Richard Strauss au Staatsoper de Berlin dont la première a lieu le 9 février et dont une deuxième représentation est prévue pour le 13 février 2020. Marie-Nicole Lemieux incarnera Juditha dans une version concertante de l’oratorio Juditha Triumphans de Vivaldi au Théâtre des Champs-Elysées à Paris le 11 février 2020. Julie Boulianne incarnera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver dont la première se déroulera le 13 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de La Damnation de Faust d'Hector Berlioz. La distribution comprend Elina Garanca, mezzo-soprano (Marguerite), Michael Spyres, ténor (Faust) et Ildar Abdrazakov, basse (Méphistophélès). Le Choeur et l’Orchestre du MET sont sous la direction d’Edward Gardner. À l'entracte, l'animatrice échangera avec Peter Bloom sur Les Mémoires d’Hector Berlioz dont une nouvelle édition vient de paraître. Aux Actualités, Sylvia L'Écuyer présentera une répétition d'Il Barbiere di Siviglia à Vancouver où la mezzo-soprano Julie Boulianne chante le rôle de Rosina. Elle s'entretiendra avec la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Chantal Lambert au sujet de son nouvel orchestre en résidence : l’Orchestre de l’Agora. L'émission sera diffusée sur le site d’Ici musique classique le samedi 8 février 2020 à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 9 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 9 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 8  février 2020 à 12 h 30 une projection de d'Il turco in Italiai de Gioacchino Rossini dans une production de l'Opéra de Zurich. La distribution comprend Cecilia Bartoli, Ruggero Raimondi et Oliver Widmer. La direction musicale est de Franz Welser-Möst et la mise en scène de Cesare Lievi. Une reprise est prévue pour le 13 février à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania, l'on pourra visionner le lundi 10 février 2020 le film-opéra La Voix humaine de Francis Poulenc produit par Daniel Toscan du Plantier en 1990 avec Julia Migenes. La  mise en scène de Peter Medak et  la direction musicale de Georges Prêtre. Cette matinée se déroulera sur le campus de l'Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l'Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, c'est la production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2016 de l'opéra Norma de Vincenzo Bellini qui sera projetée le vendredi 14 février 2020 à 19 h 30. La distribution comprend Sonya Yoncheva, Joseph Calleja, Sonia Ganassi, Brindley Sherratt et Vlada Borovko. La direction musicale est d'Antonio Pappano et la mise en scène est d'Àlex Ollé (Troupe La Fura dels Baus). Cette soirée commencera à 19 h 30 aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Partager: