Le blogue lyrique

La nomination de Jean-François Lapointe comme directeur artistique de l’Opéra de Québec et Fidélio à l’Opéra de Montréal sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

Blog Single

19 octobre 2019
(N° 2019-31)

Jean-François Lapointe
Photographie : Louise Leblanc

La communauté lyrique québécoise a accueilli avec enthousiasme la nomination de Jean-François Lapointe comme directeur artistique de l’Opéra de Québec. Cette grande et belle nouvelle a été annoncée le jeudi 17 octobre 2019 par le président du Conseil d’administration de l’Opéra de Québec, M. Pierre A. Goulet qui a précisé que le grand baryton québécois entrerait en fonction en septembre 2020.

Jean-François Lapointe connaît depuis 36 ans une carrière lyrique internationale, comme le révèle la liste des productions auxquelles il a pris part et que vous pourrez consulter ici. Très actif notamment sur les scènes lyriques d’Europe, il a fait des débuts très remarqués au Metropolitan Opera de New York en mai dernier dans les Dialogues des Carmélites.  Le public de Québec a pu récemment l’entendre dans le rôle-titre d’Eugène Onéguine en 2011 et dans celui de Ford dans l’opéra Falstaff en 2012. Ayant également eu une formation en direction d’orchestre, il a été chef invité à l’Opéra Rimouski pour y diriger La Belle Hélène en 2008 et Carmen en 2010. En tant que gestionnaire, il a assumé durant plusieurs années la direction générale et artistique de la Société d’art lyrique du Royaume. Depuis novembre 2017, Jean-François Lapointe est également professeur invité à la Faculté de musique de l’Université Laval.

Jean-François Lapointe a réagi à la nomination en ces termes : « C’est avec enthousiasme que je me joins à l’équipe de l’Opéra de Québec. Pour moi, cette nomination constitue une suite logique dans l’évolution de mon parcours professionnel. J’ai toujours été impliqué au niveau de la production d’opéras, et je me suis toujours intéressé à l’administration des arts. Mon mandat s’inscrit ainsi dans un désir de continuité, et je suis honoré d’avoir l’occasion de poursuivre le travail remarquable effectué au fil des ans par Grégoire Legendre ».

Le nouveau directeur artistique désigné succède à Grégoire Legendre qui est à la barre de l’Opéra de Québec depuis 25 ans. Son travail exceptionnel a permis de faire rayonner la compagnie lyrique de la Capitale nationale, en particulier par la mise sur pied du Festival d’opéra de Québec en 2011 qui a donné lieu à des partenariats significatifs, notamment avec le Metropolitan Opera de New York avec lequel ont été co-produits des opéras mis en scène par Robert Lepage (The Tempest, L’amour de loin et La Flûte enchantée) et François Girard (Le Vaisseau fantôme). Grégoire Legendre s’est vu décerné plusieurs prix et distinctions, notamment le prix Opus du Conseil québécois de la musique comme Directeur artistique de l’année en 2012 et un Ruby Award du magazine Opera Canada en 2016.

Pour mieux connaître Jean-François Lapointe, je vous invite à lire le texte de l’entretien paru dans le numéro 9 (Automne 2016) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et qui est accessible ici. Je partage un extrait de cet entretien dans lequel Jean-François Lapointe répondait à la question suivante et qui donne une idée des principes qui le guideront dans ses nouvelles fonctions. À la question « Que pensez-vous de la scène lyrique actuelle au Québec et dans le reste du monde ? Voyez-vous des changements ou une évolution depuis le début du XXIe siècle ? », la réponse fut la suivante :

« Le monde de l’opéra s’est beaucoup transformé depuis trente ans. Il y a à la fois moins d’offres qu’autrefois mais elles sont plus spécialisées. Et même s’il y a moins de représentations, il me semble que les petits festivals et les événements divers sont encore plus florissants qu’avant. Ce qui devient difficile, notamment pour les jeunes chanteurs, c’est de ne plus pouvoir débuter incognito dans de petites maisons aussi facilement qu’autrefois. Internet a révolutionné l’opéra, et pas toujours pour le mieux. Les jeunes sont vite poussés dans du répertoire au-dessus de leurs moyens et ont par conséquent des carrières plus courtes. Comme pour tout le reste, on est dans un monde de consommation rapide où l’obsolescence programmée semble devenir la norme. L’opéra ne peut pas se soustraire au monde actuel.

Il reste quand même de formidables initiatives, une démocratisation évidente de l’opéra et de la musique classique en général, et une différenciation salutaire qui permet aux divers établissements de survivre. J’ai toujours cru en la nécessité de se distinguer, tant à titre individuel qu’à titre institutionnel. De nos jours, encore plus qu’hier, il faut être spécial, posséder des atouts et des particularités uniques. Le Québec n’échappe pas à la règle. Et l’initiative dont a fait preuve l’Opéra de Québec il y a quelques années de présenter un festival d’opéra durant l’été fut merveilleuse. Je souhaite que Montréal puisse trouver aussi sa spécificité, son caractère propre, comme d’autres institutions à travers le monde. Je pense que la survie et le développement passent par la spécialisation. »

Pour en connaître encore davantage sur l'artiste lyrique qu'est Jean-François Lapointe, je vous invite à visionner la capsule produite par Télé-Québec et La Fabrique culturelle sous le titre » Opéra et Chainsaw», ce que vous pourrez faire ici.

À celui qui prend les rênes de l’Opéra de Québec et reprend sous peu la route pour chanter dans I Puritani à l’Opéra de Marseille et dans les Dialogues des Carmélites au Théâtre du Capitole du Toulouse, toutes mes félicitations. De grandes choses s’annoncent pour l’Opéra de Québec et son Festival !

La Traviata en ouverture de saison dans la Capitale nationale

Au lendemain de l’annonce de la nomination de Jean-François Lapointe, la 36e saison de l’Opéra de Québec s’ouvre avec La Traviata de Giuseppe Verdi dont la première a lieu en ce samedi 19 octobre 2019. Les principaux rôles sont tenus par Marianne Fiset (Violetta Valéry), Rocco Rupolo (Alfredo Germont) et Gregory Dahl (Giorgi Germont). La distribution est complétée par Caroline Gélinas (Flora Bervoix), Marie- Michèle Roberge (Annina), Max van Wyck (Baron Douphol), Dominic Veilleux (Marquis d’Obigny), Marcel Beaulieu (Docteur Grenvil), Gabriel Provencher (Giuseppe) et Marc-André Caron (Un Commissionnaire).

Vue par les opéraphiles d’Islande plus tôt cette année, cette production est mise en scène le Québécois d’origine catalane Oriol Tomas. L’équipe de création est composée de Simon Guilbault (décors), Sébastien Dionne (costumes), Erwann Bernard (éclairages) et Félix Fradet-Faguy (projections). Le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec seront sous la direction de Pedro Hallfter.

Trois autres représentations pour les 22, 24, 26 octobre 2019 à 20 h à la salle Louis-Fréchette d Grand Théâtre de Québec.

Je vous invite à lire l’article que consacre à cette production la journalise Josiane Desloges et qui paraït dans Le Soleil d’aujourd’hui sous le titre « Oriol Tomas : une ‘’ Traviata ‘’ toute en coubes » ainsi que celui d'Yves Leclerc paru le 17 octobre 2019 dans le Journal de Montréal du et intitulé « Un cadeau pour Marianne Fiset ».

Un dernier arrêt pour la tournée québécoise de Marie-Nicole Lemieux à Terrebonne

Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux terminera sa tournée québécoise au Théâtre du Vieux-Terrebonne le dimanche 20 octobre 2019. Pour conclure « L’invitation au voyage : Baudelaire en mots et musique », elle sera à nouveau accompagnée, comme pour les dix représentations précédentes, de son pianiste Daniel Blumenthal et du comédien Raymond Cloutier.


Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Geneviève Lesieur 

Une dernière représentations pour les Carmina Burana et le Stabat Mater par Les Grands Ballets

La dernière représentation du spectacle d’ouverture de la saison 2019-2020 de Grands Ballets a lieu ce soir et permettra d’apprécier les chorégraphies d'Edward Clug sur la musique des Carmina Burana de Carl Orff et du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi. Je vous rappelle que la soprano Aline Kutan, le ténor Spencer Britten et le baryton Dominique Côté (qui remplace Alexandre Sylvestre) sont les solistes pour les Carmina Burana, la soprano Kimy Mclaren et la mezzo-soprano Maude Brunet l'étant quant à elles pour le Stabat Mater. L'Orchestre des Grands Ballets sera sous la direction de sa chef attitrée Dina Gilbert. L'évènement se déroule à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montréal et débute à 20 h.

Une version de concert de Fidelio à l’Opéra de Montréal sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

L’Opéra de Montréal et l’Orchestre Métropolitain lanceront conjointement l’année célébrant le 250e anniversaire de Beethoven, en présentant une première coproduction de l’opéra Fidelio en version de concert. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera l’unique opéra du compositeur pour la première fois et réunira sur la scène de la Maison symphonique les interprètes de la scène lyrique internationale que sont Michael Schade (Florestan), Luca Pisaroni (Pizarro), Lise Davidsen (Leonora), Raymond Aceto (Rocco) et Alan Held (Fernando). Se joindront à ces interprètes deux artistes lyriques du Québec, Kimy McLarent (Marzeline) et Jean-Michel Richer (Jaquino) ainsi que deux jeunes chanteurs actuellement en résidence à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Spencer Britten (Prisonnier 1) et Jean-Philippe McClish (Prisonnier 2). Le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster.

Deux représentations auront lieu à la Maison symphonique les 25 et 27 octobre et débuteront à 19 h 30.


Yannick Nézet-Séguin à New York, Julie Boulianne se à Lyon, Claire de Sévigné à Genève, André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Vienne, Hugo Laporte à Xiamen et Shenzhen en Chine, Alain Gauthier à Vancouver, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Jacques Lacombe à Berlin, Mireille Lebel à Dessau en Allemagne et Étienne Dupuis à Paris

Yannick Nézet-Séguin dirigera Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York le 19 octobre 2019. Julie Boulianne se dirigera vers l’Opéra de Lyon pour y interpréter le Poème de l’amour et de la mer de Chausson le 19 octobre 2019. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour tenir le rôle de la Sacerdotessa dans Aida de Verdi pour les trois dernières représentations des 19, 20 et 22 octobre 2019. André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne les 19 et 21 octobre 2019. Hugo Laporte participera à deux concerts en Chine, le premier à Xiamen le 19 octobre et le deuxième à Shenzhen le 21 octobre 2019. Alain Gauthier signera la mise en scène de La Traviata de Verdi au Vancouver Opera les 19 et 24 octobre 2019. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall en Suisse le 20 octobre 2019. Jacques Lacombe assurera la direction musicale de Carmen de Bizet au Deutsche Oper de Berlin le 25 octobre 2019. Mireille Lebel tiendra le rôle de La Muse et Nicklausse dans l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau dont a première a lieu le 25 octobre. Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris dont la première a également lieu le 25 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 19 octobre 2019 La fiancée vendue de Bedrich Smetana dans un enregistrement paru chez Harmonia Mundi (HMC 902119/20). La distribution comprend Tomás Juhás, Dana Buresová, Jozsef Benci, Svotapluk Sem, Stanislava Jirku, Ales Vorácek, Jaroslav Brezina, Katerina Knezíková, Ondrej Mráz, Lucie Hilscherová, Gustáv Belácek, Maxim Dusek et Babette Rust. Les BBC Singers et la BBC Symphony Orchestra seront sous la direction de Jirí Belohlávek. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l'émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 20 octobre 2019 l’opéra Idomeneo de Wolfgang Amadeus Mozart Rameau. La distribution comprend Russell Thomas, ténor (Idomeneo), Paula Murrihy, soprano (Idamante), Ying Fang, soprano (Ilia) Nicole Chevalier, soprano (Elettra), Levy Sekgapane, ténor (Arbace), Jonathan Lemalu, basse (Oracle de Neptune). Le choeur de l’Opéra Perm et l’Orchestre baroque de Freiburg sera sous la direction de Teodor Currentzis. À lentracte, l’animatrice s’entretiendra avec le metteur en scène Peter Sellars. Aux actualités, Sylvie L’Écuyer proposera un Spécial Offenbach et des entrevues avec Louis Bilodeau, auteur d’Offenbach mode d’emploi publié par l’Avant-scène opéra ainsi qu’avec Simon Fournier directeur musical et artistique de l’Opéra bouffe du Québe qui présente La fille du tambour-major et Étienne Cousineau qui met en scène Docteur Ox pour Les Productions Belle Lurette. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 20 octobre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal reprennent cette semaine avec la présentation le samedi 19 octobre de Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2006. La distribution comprend Topi Lehtipuu, Luca Pisaroni, Miah Persson et Anne Vondung. La direction musicale est d’Ivan Fischer et la mise en scène de Nicholas Hytner. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d'art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 24 octobre 2019 à 18 h 30.

Aux Matinées d'Opéramania, l'on présentera le lundi 21 octobre avril 2019 le volet 1 de l'opéra Lady MacBeth du district de Mtsensk de Dimitri Chostakovitch dans une production du Nederlandse Opera de 2006. La distribution comprend Eva-Maria Westbroek, Christopher Ventris, Vladimir Vaneev, Carole Wilson et Ludovit Luhda. La mise en scène est de Martin Kušej et la direction musicale de Mariss Jansons, Cette matinée débutera à 13 h 30 et se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l'Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d'Opéramania, Michel Veilleux animera le vendredi 25 octobre à 19 h 30 une soirée spéciale sous forme d’une rencontre-causerie autour de l’opéra-ballet Les Indes Galantes de Jean-Baptiste Rameau dont l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présentera des extraits en novembre prochain. Le musicologue s'entretiendra avec un artisan de la production. La discussion portera sur l'œuvre et son interprétation. Des extraits vidéo tirés de diverses productions seront projetés et commentés. Cet évènement aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy,

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet espère retrouver les opéraphiles qui serez à Québec pour La Traviata le mardi 22 octobre et à Montréal pour Fidelio le 25 octobre… car le blogueur lyrique y sera!

Partager: