Le blogue lyrique

Albert Herring de Benjamin Britten par Opéra McGill, les Trésors du Bel Canto par Tempêtes et passions et la soprano Marie-Josée Lord pour le 70e anniversaire de la Société Pro Musica

Blog Single

Pour ouvrir sa saison 2018-2019 et s'inscrivant dans la programmation du Festival Lisl Wirth boîte noire, Opéra McGill présente l'opéra comique Albert Herring de Benjamin Britten les 8, 9 et 10 novembre 2018. Racontant l'histoire d'un jeune homme qui est couronné « roi de mai » contre son gré dans une petite ville anglaise, cette oeuvre est décrite par celui qui en fera la mise en scène, le directeur d'Opéra McGill Patrick Hansen, comme étant « l'une des plus grandes pièces du XXe siècle ». Cette production mettra en présence 13 instrumentistes de l'Orchestre symphonique de McGill dirigé par le chef invité Andrew Bisantz. La conception des décors, costumes et éclairages a été confiée respectivement à Vincent Lefèvre, Ginette Grenier et Serge Filiatrault. Les maquillages et coiffures auront été établis par Florence Cornet.

Les trois représentations auront lieu à la salle Pollack de l'Université McGill et débuteront à 19 h 30. Elles seront précédées d'une causerie, prononcée en langue anglaise une heure avant chaque représentation, par Patrick Hansen à la Salle Clara-Lichtenstein.

Les Trésors du Bel Canto pour inaugurer une nouvelle saison de Tempêtes et passions

La nouvelle saison de la compagnie Tempêtes et Passions est inaugurée en ce samedi 3 novembre 2018 avec la présentation d'un concert sous le thème « Trésors du Bel Canto ». Cet évènement lyrique fera découvrir au public de Québec la période florissante du début XIXe siècle et les œuvres de Gaetano Donizetti, Gioacchino Rossini et Vincenzo Bellini. Dans une mise en espace de François Racine, le concert mettra en présence une artiste lyrique établie, la soprano Chantal Parent, ainsi que quatre jeunes artistes de la relève, la soprano Carole-Anne Roussel, la mezzo-soprano Émilie Tremblay, le ténor Keven Geddes et le baryton Marc-André Caron. Pourront être entendus lors de ce concert des airs tirés des opéras Guillaume Tell, Roberto Devereux, Le Siège de Corinthe, La Favorita, Bianca & Ferrando, Norma, La Cenerentola, Don Pasquale et L’occasion fait le larron. La direction musicale sera assumée par Sylvain Landry tandis que Claude Soucy sera au piano.

Les notes de présentation du concert rappellent que le bel canto (en italien, beau chant) désigne le style italien de chant où l’accent est mis sur la beauté du son, la qualité du legato, la longueur de souffle, la souplesse, les contrastes de nuance et la virtuosité sans violence. À son apogée, le beau chant devient inséparable des émotions qu'il cherche à susciter, rendant cet art irrésistible. D'immenses artistes que sont Monserrat Caballé avec ses phrases infinies ou Maria Callas qui colore d’une intention habitée chacun des effets vocaux ont été marquantes pour la redécouverte de cet art.

Ce concert se déroulera dans la magnifique Chapelle du Musée de l’Amérique francophone et commencera à 20 h. Il sera précédé d'une conférence pré-concert 18 h 30 avec Geneviève Rivard.

Une troisième et dernière représentation pour la Cérémonie des lumières avec Les Violons du Roy

Le chef et directeur musical de La Chapelle de Québec, Bernard Labadie, a rassemblée ses choristes avec Les Violons du Roy pour offrir des œuvres contrastées et irrésistibles de Wolfgang Amadeus Mozart et de Franz Joseph Haydn. Je vous rappelle que ce concert a été présenté les mardi et mercredi 30 et 31 octobre 2018 à la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm et qu'il connaîtra une troisième et dernière représentation le samedi 3 novembre 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Les solistes sont la mezzo-soprano Mireille Lebel, le ténor Lawrence Wiliford, le baryton Neal Davies ainsi que la soprano Karina Gauvin qui a accepté de remplacer, à pied levé, la soprano Kimy McLaren qui ne peut participer au concert pour raisons de santé.


Comme le suggère Bernard Labadie, « ce concert nous entraîne dans l’univers de l’Autriche impériale de la fin du Siècle des Lumières. Dans ce pays catholique qui s’appuie sur une solide tradition musicale religieuse, Haydn et Mozart s’acquittent consciencieusement de leurs tâches en composant, souvent sur commande, des œuvres entrées dans l’histoire ». Pour lire les notes de programme préparées par la musicologue Irène Brisson, vous pouvez cliquer ici.

Deux autres représentations pour Amours et désamours avec Nathalie Pauline et Arion Orchestre baroque

Je vous rappelle que dans le cadre de sa Série montréalaise et sous la direction du chef invité Alexander Weimann, Arion orchestre baroque présente un concert intitulé « Amours et désamours » à l'occasion duquel la soprano Nathalie Paulin chante les douceurs, les extases et les tourments de l’amour. Elle interprétera des airs tirés d'opéras et d'oratorios de Georg Friedrich Haendel, Nicola Antonio Porpora et Johann Adolph Hasse. Les deux dernières représentations sont prévues pour le samedi 3 novembre à 16 h et dimanche 4 novembre à 14 h et se dérouleront à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

La soprano Marie-Josée Lord à la Société Pro Musica

Pour célébrer sa 70e saison, la société Pro Musica fait appel le dimanche 4 novembre 2018 à la soprano Marie-Josée Lord pour un récital unique avec un programme inédit créé pour cette occasion. Accompagné du pianiste Hugues Cloutier, Marie-Josée Lord interprétera des lieder de Robert Schumann (Frauenliebe und Leben) et Franz Schubert (Gretchen am Spinnrade et Der Erlkönig) ainsi que des mélodies d'Hector Berlioz (Les nuits d’été) et d'Henri Duparc (Chanson triste, Invitation au voyage et La vie antérieure). Ce concert aura lieu à la salle Pierre-Mercure à Montréal et débutera à 14 h 30.

Marie-Josée Lord
Photographie : Julien Faugère

George Quellos et un duel de Messa di Requiem à la Société d’art vocal de Montréal  

Pour souligner le 20 anniversaire de la Société d’art vocal de Montréal et dans le cadre des Amicales de la Phonothèque, dont les lettres patentes étaient délivrées le 6 novembre 1998 sous son nom d’origine de Société vocale André Turp, le membre honoraire de la société, membre honoraire et ami des premiers jours de la société, Georges Quellos, animera une soirée spéciale le 6 novembre 2018 autour de la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi. Sous le thème « Un amical duel de générations », celui-ci présentera des extraits de deux versions du Requiem de Verdi dans des productions du  Teatro alla Scala interprétées par deux distributions de musiciens, chefs et solistes, qui ont marqué leur génération : la production de 1967 avec Leontyne Price, Florenza Cossotto, Luciano Pavarotti, Nicolai Ghiaurov, le Chœur et orchestre del Teatro alla Scala sous la direction d’Herbert von Karajan et filmé par Henri-Georges Clouzot et la poducton et la production de 2012 avec Anja Harteros, Elina Garanca, Jonas Kaufmann, René Pape, le Chœur et l’Orchestre del Teatro alla Scala sous la direction de Daniel Barenboim. Cet évènement débutera à 18 h 30 se déroulera au Café d’art vocal situé ai 1223, rue Amherst à Montréal.  

Je vous rappelle que Georges Quellos a été longtemps associé au milieu musical québécois, plus spécifiquement au répertoire lyrique. Il a œuvré au sein de divers organismes dont l’OSM, le Festival international de piano, Les Amis de la scène lyrique et de la Société d’art vocal de Montréal, à titre d’administrateur et d’animateur. Depuis sa retraite du milieu des communications, il vit dans le Sud de la France et visite occasionnellement le Québec où il revoit de nombreux amis.

Un premier coup d’œil sur le Rheingold de l’Opéra de Montréal et Parlons [encore] opéra!

À l'invitation de l'Opéra de Montréal, j'ai pu assister à une répétition pour la presse d'extraits de Das Rheingold (L'Or du Rhin) de Richard Wagner qui prendra l'affiche le samedi 10 novembre 2018 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Le directeur Michel Beaulac et le metteur en scène Brian Staufenbiel ont présenté des observations de la production et quelques extraits de l'opéra ont été chantés sous la direction du chef Michael Christie avec un accompagnement de la pianiste-répétitrice Louise-Andrée Baril. Le baryton-basse Nathan Berg, qui incarnera le personnage d'Alberich, était en grande forme vocale et les trois filles du Rhin, dont les rôles ont été confiés aux résidentes de l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal, Florence Bourget et André Nunez, ainsi qu'à Carolyn Sproule, se sont aussi distinguées. Pour écouter des extraits musicaux de l'opéra, vous pouvez cliquer ici.


Nathan Berg (Alberich)
Das Rheingold (L'Or du Rhin) de Richard Wagner
Opéra de Montréal, 2018
Photographie : Daniel Turp

La série Parlons opéra ! introduisant Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner se poursuit cette semaine et six autres occasions sont ainsi données aux lyricomanes pour en apprendre davantage sur l’œuvre ainsi que sur la production de la compagnie lyrique montréalaise. Les lieux, dates et heures sont les suivantes : Victoria Hall (anglais), dimanche 4 novembre à 10 h 30; Grande bibliothèque, dimanche 4 novembre à 14 h et 16 h; Centre Culturel Jacques-Ferron à Longueuil, mardi 6 novembre à 13 h 30; Bibliothèque de Saint-Lambert, mardi 6 novembre à 19 h; Église St. Andrew and St. Paul, dimanche 11 novembre à 15 h. Ces conférences seront animées par le musicologue Pierre Vachon, celle du 6 novembre étant placée quant à elle sous la responsabilité de Richard Turp... mon cousin! Pour plus d’informations sur cette série et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Et pour vous donner le goût d'assister à Parlons opéra ! et surtout à l'une des représentations de Das Rheingold, je vous invite à visionner la bande-annonce dont les images sont celles de la production du Minnesota Opera que la compagnie lyrique de Patrick Corrigan nous amène à Montréal.

Je vous invite aussi à lire l'article que consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss à cette production et qui est publié dans Le D Magazine d'aujourd'hui sous le titre « Un Or du Rhin futuriste ».


Claire de Sévigné à Zurich et Assise, Daniel Taylor à Toronto, Étienne Dupuis à Paris, Karina Gauvin et Mathieu Lussier à Winnipeg, Pascal Charbonneau à Bruxelles, Frédéric Antoun à Zurich, Florie Valiquette à Lille, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie et Jean-François Lapointe à Mulhouse

La soprano Claire de Sévigné incarnera Blonde dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart à l’Opernhaus de Zurich dont la dernière représentation est prévue en ce samedi 3 novembre 2018. Elle chantera la Messe en mineur de Dvorák avec l’ensemble Divercanto à Assise en Italie le 4 novembre 2018. Daniel Taylor remplira les fonctions de chef de chœur avec l’Opera Atelier à Toronto dans le cadre du programme double Pygmalion de Rameau et Actéon de Charpentier dont la dernière a également lieu en ce samedi 3 novembre 2018. Le baryton Étienne Dupuis poursuit son séjour dans la Ville-Lumière où il incarnera à nouveau Belcore dans L’elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra Bastille les 4 et 7 novembre 2018. Karina Gauvin chantera des airs mozartiens dans un concert dirigé par Mathieu Lussier à la Westminster United Church de Winnipeg le 7 novembre 2018. Le ténor Pascal Charbonneau sera Aljeja dans De la maison des morts de Janácek au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles les 6 et 7 novembre 2018. Le ténor Frédéric Antoun incarnera Ferrando dans une nouvelle production de Così fan tutte de Mozart à l’Opernhaus de Zurich qui commence le 4 novembre et dont la deuxième représentation aura lieu le 8 novembre 2018. La soprano Florie Valiquette tiendra le rôle-titre de Coraline du compositeur anglais Mark-Anthony Turnage à l’Opéra de Lille dont la première aura lieu le 7 novembre; une deuxième représentation est prévue pour le 9 novembre 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre de Philadelphie dans un concert à l’occasion duquel la mezzo-soprano Joyce DiDonato interprétera le Poème de l’amour et de la mer de Chausson et dont les deux premières représentations auront lieu les 8 et 9 novembre 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin à Mulhouse le 9 novembre 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne se produira à la Philharmonie de Berlin le 9 novembre 2018 dans le cadre d’une présentation de la symphonie dramatique Roméo et Juliette d’Hector Berlioz.


Dans le cadre de l'émission Place à l’OpéraSylvia L’Écuyer poursuivra la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 3 novembre 2018, l'opéra Il Bravo  de Giuseppe Saverio Mercadante dans une production du Festival de Wexford de 2018. La distribution comprend Rubens Pelizzari, ténor (Il Bravo-Carlo), Alessandro Luciano, ténor (Pisani), Gustavo Castillo, baryton (Foscari), Simon Mechlinski, baryton (Luigi), Yasko Sato, soprano (Teodora), Ekaterina Bakanova, soprano (Violetta), José de Eça, ténor (Cappello), Toni Nežic, basse (Marco), Richard Shaffrey, ténor (Le messager) et Ioana Constantin-Pipelea soprano (Michelina). Le Choeur et l’Orchestre du festival de Wexford seront sous la direction de Jonathan Brandani. À l'entracte, l'animatrice échangera avec André Barbe et Renaud Doucet qui signent la mise en scène et la scénographie de cet opéra. Dans ses Actualités, Sylvia L'Écuyer s'entretiendra avec la soprano Caroline Bleau qui interprètera le rôle de Freia dans Das Rheingold à l’Opéra de Montréal et avec Florie Valiquette qui incarne Coraline à l’Opéra de Lille. Elle proposera également un portrait de Nina Stemme, lauréate du prix Birgit Nilsson 2018. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche  novembre 2018 de 19 h à 23 h.

L'émission La semaine lyrique de Justin Bernard fait relâche cette semaine pour laisser l'antenne aux animateurs et animatrices du Radio-don de Radio Ville-Marie.

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister en ce samedi 3 novembre 2018 à la projection de  Norma de Vinzenzo Bellini dans une production du Royal Opera House, Covent Garden de 2015. La distribution comprend Sonya Yoncheva, Joseph Calleja, Sonia Ganassi, Brindley Sherrat et David Junghon Kim. La direction musicale est d'Antonio Pappano et la mise en scène d'Àlex Ollé. L'évènement se déroulera au Café d'art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera à 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 8 novembre à 18 h 30.

Aux Matinées d'Opéramania, en prévision de l'opéra Marnie de Nico Muhly qui est actuellement à l'affiche au Metropolitan Opera de New York et dont la première a eu lieu le 19 octobre 2018, Michel Veilleux présentera à nouveau le lundi 5 novembre 2018 à 13 h 30 le film Marnie réalisé par Alfred Hitchcock en 1964. La distribution comprend Tippie Hedren, Sean Connery, Diane Baker et Martin Gabel. La musique est de Bernard Herrmann. Le film sera projeté en version originale anglaise (avec sous-titres français). Une deuxième matinée est prévue le mercredi 7 novembre 2018 à 13 h 30 et permettra de visionner l'opéra Un ballo in maschera de Giuseppe Verdi dans une production de l'Opéra de Munich de 2016. La distribution comprend Piotr Beczala, Anja Harteros, George Petean, Sofia Fomina et Okka von der Damerau, sous la direction musicale de Zubin Mehta et dans une mise en scène de Johannes Erath. Ces deux matinées se dérouleront à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l'Université de Montréal situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Les Soirées d'Opéramania reprennent et donneront lieu à la projection de l'opéra Werther de Jules Massenet dans une production de l'Opéra de Zurich de 2017. La distribution comprend Juan Diego Flórez, Anna Stéphany, Mélissa Petit, Audun Iversen et Cheyne Davidson. La direction musicale est de Cornelius Meister et la mise en scène de Tatjana Gurbaca. La projection aura lieu à la salle Jean Papineau-Couture de la Faculté de musique de l'Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d'Indy à Montréal et débutera à 19 h 30.

*****
Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

PS : Je viens de découvrir l’existence de la rubrique mensuelle « Les ondes lyriques » sur l’excellent site français Forum Opéra dans laquelle est présentée une sélection de retransmissions d’opéras à la radio, à la télévision ou sur des plateformes électroniques. Cette section est préparée par Marie-Laure Machado et a été inaugurée en janvier 2018. Vous pourrez consulter la rubrique « Les ondes lyriques » du mois de novembre 2018 en cliquant ici.

Partager: