Le blogue lyrique

La création de l’opéra Chaakapesh, le périple du fripon par l’Orchestre symphonique de Montréal, des récitals de Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly, l’évènement La Voix, espace public d’André Papathomas et une saison lyrique d'automne prometteuse

Blog Single

Chaakapeshle périple du fripon (Matthew Ricketts et Tomson Highway)
Orchestre symphonique de Montréal
, 2018
Photographie : Antoine Saito

8 septembre 2018
(No 2018-27)

Sous la direction de son chef Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal a inauguré sa 85e saison avec la création, le 6 septembre 2018 de Chaakapeshle périple du fripon, un opéra de chambre basé sur une légende crie pour narrateur, deux solistes et orchestre du compositeur Matthew Ricketts et  du librettiste et écrivain autochtone Tomson Highway, ce dernier racontant ici l’histoire de Chaakapesh. Des rites, danses et éloges à la Terre seront chantés par le ténor Owen McCausland et le baryton Geoffroy Salvas dans une mise en scène de Charles Dauphinais, accompagnée d’une narration en innu de Florent Vollant et de chants avec tambour de l’artiste inuite Akinisie Sivuarapik. Une seconde représentation a lieu en ce samedi 8 septembre donnera lieu quant à elle à une narration en inuktitut.

Comme le rapportait Radio-canada lors du lancement de la saison 2018-2919 en avril dernier, cette œuvre pourra également être entendue dans trois villages inuits, une communauté crie et deux communautés innues où se rendra l’OSM du 9 au 19 septembre. Cette deuxième tournée de l'OSM en milieu autochtome, la première ayant eu lieu en 2008 et à l'occasion de laquelle Kent Nagano et sept instruments avaient visité le Nunavik pour y interpréter L’histoire du soldat d’Igor Stravinsky, débutera au Nunavik où des arrêts sont prévus à Kuujjuaq, à Salluit et à Kuujjuarapik. Elle se poursuivra dans la communauté crie d’Oujé-Bougoumou et dans les communautés innues de Mashteuiatsh et de Uashat mak Mani-Utenam.  Pour Kent Nagano, ce voyage permettra de repousser « les frontières physiques et artistiques de nos pratiques pour créer et mettre en commun des œuvres exceptionnelles [, de nouer] un dialogue avec différentes traditions [et de suscit[er] de nouvelles attentes à l’égard des orchestres symphoniques du XXIe siècle tout en répondant au mieux à un urgent besoin d’offrir des espaces de médiation et de réconciliation entre les populations autochtones et non autochtones » Le producteur Roger Frappier et une équipe de MAX FILMS (Hochelaga, terre des âmes) suivront l’OSM  à travers les étapes préparatoires de la tournée, ainsi que durant les activités d’échanges culturels dans le but de tourner un documentaire.

Florent Vollant

Pour d'autres informations sur l'évènement, vous pouvez consulter le site de l'OSM en cliquant ici, mais aussi le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique où l’annonce de la création de Chaakapeshle périple du fripon est accompagnée du texte de l’entrevue qu’accordait le 18 avril 2018 le compositeur et diplômé de l'École de musique Schulich de l'Université de McGill sur cette nouvelle œuvre. Je vous invite également à lire l’article que consacre à ce nouvel opéra Christophe Huss à cet opéra publié le 1er septembre 2018 dans Le Devoir sous le titre « Friponneries è l’OSM » et, à moins que vous ne vouliez subir l’influence de ce dernier dans votre appréciation de l’oeuvre, la critique qu’en fait celui-ci dans l’édition d’hier et que vous pouvez consulter en cliquant ici. Une autre critique, sous la plume de Jeanne Hourez, peut être lue sur le site Ludwig van Montréal ici. Vous pourrez aussi prendre connaissance du texte de la journaliste Stéphanie Vallet publié dans La Presse+ du 6 septembre 2018 sous le titre « Chaakapesh de l'OSM: hymne à la réconciliation ».

Un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux à la Fondation Arte Musica

Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Genevieve LeSieur, Bleu-Outremer

Pour son concert d’ouverture de la saison 2018-2019. la Fondation Arte Musica a choisi comme invitée notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux. Pour son tout premier récital à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, Marie-Nicole Lemieux propose un florilège de mélodies françaises et de lieder allemands avec son grand complice, le pianiste Daniel Blumenthal. Elle interprétera Saluste du Bartas (Arthur Honegger), les Sept Chansons de Clément Marot (Georges Enesco), O ma belle rebelleSérénade et Au Rossignol (Charles Gounod), Kennst du das Land et Wie mit innigstem Behagen (Robert Schumann), Ganymede et Gretchen am Spinnrade (Franz Schubert), Wonne der Wehmut et Die Trommel gerühret (Ludwig van Beethoven), Harfners Lied et Über allen Gipfeln ist Ruh (Fanny Mendelsohn) et Blumengruss, Frühling übers Jahr et Mignon : Kennst du das Land ?) (Hugo Wolf).

Les deux représentations des dimanche 16 et mardi 18 septembre 2018 jouant à guichets fermés, la Fondation Arte Musica a annoncé une supplémentaire, le vendredi 14 septembre 2018, à 19 h 30… qui affiche aussi maintenant … et à laquelle j’aurai quant à moi, le privilège d’assister !

Le baryton-basse Philippe Sly au Ladies’ Morning Musical Club

L’ouverture de saison du Ladies’ Morning Musical Club a également a été confié à un artiste lyrique. Accompagné par le pianiste Michael McMahon, le baryton-basse Philippe Sly proposera un récital à l’occasion duquel il interprétera le cycle schubertien Die Winterreise le 9 septembre 2018 à 15 h 30 à la salle Pollack de l’Université McGill.


Philippe Sly

L’évènement « La Voix, espace public » d’André Papathomas

Pour la première fois de l'histoire de la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, les salles d'exposition et de concert seront toutes deux occupées par le même artiste. « Les visiteurs auront l'occasion d'entrer en contact avec de nombreux niveaux d'expression et de communication de la voix, aussi bien dans le chant que dans la voix parlée - son souffle dans la poésie, son caractère sacré, ses multiples formes dans l'art contemporain », explique André Pappathomas, le maître d'œuvre de ce moment unique.

Le vernissage de l'exposition qui a donné le coup d'envoi du vaste projet a eu lieu le 30 août 2018 lors d'un 5 à 7. Cette exposition réunit un ensemble d'œuvres représentant la voix, lui prêtant un regard, un espace : instruments inventés, tableaux et sculptures possédant leurs propres voix, nous murmurant des secrets...

Le public est invité non seulement à visiter et à assister, mais aussi à prendre part à la création d'une œuvre vocale participative. L'artiste sera présent du mardi au jeudi, de 13 h 30 à 15 h 30, pour enregistrer ceux et celles qui désirent intégrer leur voix à une grande fresque vocale qui sera présentée le 21 septembre, lors du dernier concert de l'évènement.

Deux concerts ont déjà eu lieu : une lecture musicale de l'oeuvre poétique de Claude Gauvreau sous le thème « Poèmes de détention et quelques « contres » » s'est déroulée le 6 septembre et le 7 septembre (avec Rachel Burman, avec Opéra FOE, qui a lancé).son nouvel album Notre Damn à l'occasion d'un concert qui explore le chant opératique actuel. Voici une liste des autres concerts et conférences :

  • 13 septembre : Comment dire met en scène la poésie dans son expression orale, par la voix de ceux et celles qui l'écrivent. Avec solistes, musiciens, chœur et une dizaine de poètes du Noroît, Mémoire d'encrier...
  • 14 septembre : Mrutismes et Mirlitonnadespropose une envolée lyrique et musicale, tout en pianissimo avec un Grand Chœur Bref, solistes et musiciens
  • 21 septembre : La voix, espace publicest une œuvre vocale participative créée pour l'occasion. Avec un chœur, des solistes, un grand ensemble de cuivres, bois et percussions et bien sûr, les gens du quartier qui auront participé à la création de la pièce.

Tous les concerts débutent à 19h30.

Les conférences

Les conférences, quant à elles, explorent les langues minoritaires, la poésie orale, les langages inventés, l'utilisation de la voix dans la danse contemporaine...

  • 19 septembre, 19h30 : Les langages inventés, est le thème de laconférence donnée par André Pappathomas. Vous êtes invités dans les mondes d'Antonin Artaud, de Kurt Schwitters, de Raoul Haussman, et plus près de nous, dans le théâtral et poétique exploréende Claude Gauvreau.

D'autres conférences auront lieu les dimanches après-midi à 14 h.

Participeront à l'évènement, des musiciens et solistes de renoms tels Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano, Philippe Prud'homme, pianiste, Rachel Burman, violoncelliste, les poètes Louise Dupré, Denise Desautels, Martine Audet, Diane Régimbald, Jonathan Lamy, les conférenciers Pierre Ouellet et Maxime McKinley et un grand ensemble de cuivres, bois et percussions avec Liberté-Anne Lymberiou.

André Pappathomas

Artiste interdisciplinaire, compositeur et chef de chœur derrière le grand projet Souffles (2016) ayant réuni sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier dix chœurs de différents pays résidants à Montréal, André Pappathomas explore les potentialités de la voix humaine depuis de nombreuses années. En 2017, il est finaliste du Grand Prix des Arts de Montréal et est nommé premier lauréat du prix « Artiste dans la communauté » du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Un vidéo de la Fabrique culturelle sur le baryton Jean-François Lapointe

Le grand baryton québécois Jean-François Lapointe, qui a pu être entendu au Festival international du Domaine Forget en compagnie de José van Dam et Sophie Koch, a fait l’objet d’une fort intéressante capsule de la Fabiique culturelle qui a été diffusée sur les ondes de Télé-Québec cet été. Sous le titre « Opéra & Chainsaw- Jean-François Lapointe nous reçoit chez lui », ce court portrait, d’une durée de 5 minutes et 8 secondes, peut être visionné en cliquant ici.

Un superbe été lyrique québécois et un automne prometteur

Si l’été 2018 a été marqué par la nouvelle production de Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) dans la mise en scène de Robert Lepage au Festival d’opéra de Québec, d’une présence de José van Dam, Sophie Koch et Jean-François Lapointe au Festival international de Lanaudière et la présentation des Grands chœurs de Verdi et de Wagner lors de la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal, la saison d’automne 2018 s’annonce prometteuse. Les lyricomanes du Québec pourront d’abord assister à plusieurs productions. Après son Rigoletto - dont les trois premières représentations auront leu les 15, 18 et 20 septembre et la quatrième du 22 septembre marquera le début de l’automne (qui débutera ce jour-là avec son équinoxe à 21 h 54), l’Opéra de Montréal renouera avec la musique de Richard Wagner en présentant Das Rheingold (L’Or du Rhin) (14, 18, 20 et 22 novembre 2018). Avec une très belle distribution québécoise, l’Opéra de Québec présentera quant à lui Werther (20, 23, 25 et 27 octobre 2018). Les amateurs et amateures d’opérette pourront découvrir ou redécouvrir Les Mousquetaires au Couvent par les Productions Belle Lurette (2 au 4 novembre 2018) et Le Chanteur de Mexico par l’Opéra bouffe du Québec (10, 11, 16, 17 et 18 novembre 2018).

La Société d’art vocal de Montréal aura comme invitée Allyson McHardy (14 octobre 2018) et célébrera son 20e anniversaire par un Concert Gala prenant la forme d’une Schubertiade (9 novembre 2018). Le Festival Opéra de Saint-Eustache organisera quant à lui un concert bénéfice (28 octobre 2018). Dans notre capitale nationale. la compagnie Tempêtes et Passions révélera les Trésors du Bel Canto (3 novembre 2018) et le grand baryton anglais Simon Keenlyside s’offrira en récital au Club musical de Québec (27 novembre 2018).

Pour ce qui est de concerts où la voix sera à l’honneur, l’Orchestre symphonique de Québec recevraà son tour la « sublime » Marie-Nicole Lemieux (27 septembre 2018) et l’Orchestre métropolitain la basse Ildar Abdrazakov (28 octobre 2018). L’Orchestre de chambre de McGill sera l’hôte du Gala des Prix Azrieli (15 octobre 2018) et de l’événement Vivaldi, Bach et Julie Boulianne (27 novembre 2018). Les Violons du Roy proposeront une Soirée Vivaldi (21 septembre 2018) et accompagneront le contre-ténor Anthony Constanzo dans un concert Haendel et Glass (29 septembre 2018). La Fondation Arte Musica aura comme invités Talens lyriques ainsi que Philippe Sly et le Chimera project (18 novembre 2018). L’ensemble I Musici de Montréal offre une tribune à six chanteuses lyriques du Québec dans le cadre d’un concert à la recherche de « L’essence d’une femme » (21 octobre 2018). Nathalie Paulin sera l’invitée d’Arion Orchestre baroque dans un concert sous le thème « Amours et désamours » (1er, 2, 3, et 4 novembre 2018).

Le numéro d’automne 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique... et votre réabonnement ou abonnement

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a déployé ses critiques aux quatre coins du Québec pendant la saison estivale et vous pourrez donc lire des compte-tendu des principaux événements qui ont marqué l’été lyrique québécois de 2018. Je peux vous indiquer d’ores et déjà que le numéro 17 (Automne 2018) contiendra un ENTRETIEN avec le grand baryton belge et « maître de musique » José van Dam, fera le PORTRAIT de deux jeunes artistes lyriques de Québec, Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle, présentera un PROFIL de la Fondation Azrieli et se terminera sur une CODA de son fidèle collaborateur - et grand musicologue québécois - Jean-Jacques Nattiez.

De nombreux et nombreuses personnes ont renouvelé leur abonnement au cours de l’été et il est encore temps de le faire (ou de vous abonner si vous ne l’êtes pas encore!) pour la prochaine année 2018-2019 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez vous abonner en ligne sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html.

Lancement de l'ouvrage collectif  La musique et le politique : Création, dissonance, violence
 
Le lancement de l'ouvrage collectif La musique et la politique : Création, dissonace, violence préparé sous la direction de Mariella Pandolfi et Laurence McFalls se tiendra le lundi 10 septembre à 17 h 30 au siège des Éditions du Boréal situé au 4447, rue Saint-Denis à Montréal. En ma qualité d'auteur de l'une des contributions de l'ouvrage, je compte assister à ce lancement auquel vous pouvez également participer si vous réservez une place en écrivant à l'adresse [email protected].

Des artistes québécois sur la route…en congé !

Les artistes lyriques du Québec qui rayonnent dans le monde s’offrent un congé de voyage en cette fin d’été et reviennent sans doute au bercail pour y retrouver familles et amis. Mais, dès la semaine prochaine, comme le lirez dans le prochain numéro du blogue, l’une d’entre elles reprendra la route.


Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  a mis fin la samedi dernier à son hommage estival aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy et présente à compter d ‘aujourd’hui sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle y présente durant les prochaines semaines « Les fruits des grands festivals européens » et fera entendre, en ce samedi 9 septembre 2018, Falstaff de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden. La distribution comprend Bryn Terfel, baryton (Sir John Falstaff), Ana Maria Martinez, soprano (Alice Ford), imon Keenlyside, baryton (Ford), Anna Prohaska, soprano (Nannetta), Frédéric Antoun, ténor (Fenton), Marie-Nicole Lemieux, contralto (Mistress Quickly), Marie McLaughlin, mezzo-soprano (Meg Page), Carlon, ténor (Dr Caius), Michael Colvin, ténor (Bardolph) et Craig Colclough, basse (Pistol). Le choeur et l’orchestre du Royal Opera House Covent Garden seront sous la direction de Nicola Luisotti. En entrevue, l’animatrice recevra les deux artistes lriques du Québec qui participent à cette production, la contralto Marie-Nicole Lemieux et le ténor Frédéric Antoun. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la soprano Myriam Leblanc qui incarnera Gilda dans Rigoletto à l’Opéra de Montréal ainsi qu’avec le chef Alain Trudel. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 15 h et, en reprise, sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 9 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre es pus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 9 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le musicologue Michel Veilleux reprend ses séries de projections d’opéra. Aux Matinées d’Opéramania, pourra être visionné le film-opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi réalisé Jean-Pierre Ponnelle en 1983. La distribution comprend Ingvar Wixell, Edita Gruberová, Luciano Pavarotti, Ferruccio Furlanetto et Victoria Vergara, sous la direction musicale de Riccardo Chailly et dans une mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Cette projection a lieu sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil au rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania du campus de la montagne, la première soirée spéciale portera sur « Les grands airs de ténor verdiens » donnera lieu à des auditions comparées (dont certaines avec partition) de quelques grands airs de ténor verdiens tirés de La Forza del destinoLuisa Miller, Macbeth et I Masnadieri et chantés par Marcelo Álvarez, Carlo Bergonzi, Joseph Calleja, Franco Corelli, Plácido Domingo, Jonas Kaufmann, Salvatore Licitra, Aquiles Machado, Luciano Pavarotti et Dimitri Pittas. Cette soirée aura lieu le vendredi 14 septembre 2018 et débutera à 19 h 30. Elle se tiendra à la salle Jean Papineau-Couture (B-421) du Pavillon de la Faculté de musique de l’Université de Montréal situé au 200, avenue Vincent d’Indy à Montréal.

Le Café d’art vocal reprend aujourd’hui ses projections d’opéra et présente, en ce samedi 8 septembre 20198, Otello de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2017. La distribution comprend Jonas Kaufmann, Marco Vratogna, Maria Agresta et notre compatriote québécois Frédéric Antoun. La direction musciale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de Keith Warner. Une reprise est prévue pour le jeudi 13 septembre 2018 à 18 h 30 et aura également lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal

*****

Je vous salue de la Ville-Lumière où la saison lyrique commence le 11 septembre 2018 avec une nouvelle production de Tristan und Isolde de Richard Wagner à l’Opéra national de Paris… oh ! malheur ! au lendemain de mon retour au Québec !

Partager: