Le blogue lyrique

La première de JFK de David T. Little et Royce Vavrek à l’Opéra de Montréal, un récital du jeune ténor Olivier Bergeron à Société d’art vocal de Montréal et Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

Blog Single

27 janvier 2018
(No 2018-04)

La saison lyrique de l’hiver 2018 prend son élan avec la présentation, ce soir, en première québécoise et canadienne, de l’opéra JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Comme je l’ai rappelé dans l’article qui est consacré à cet événement et publié dans le dernier numéro (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « JFK, l’’opéra- Un acte audacieux de l’Opéra de Montréal », que vous pouvez d’ailleurs lire maintenant en ligne sur le site de la revue ici, « [a]près avoir commandé et créé en 2015 et 2016 les opéras Les Feluettes et Another Brick in the Wall, la compagnie montréalaise récidive en présentant pour une troisième année consécutive une oeuvre contemporaine ». Co-commandée avec le Forth Worth Opera, JFK  est décrit par ses concepteurs comme le « portrait d’un précipice » présentant « [l|es moments éphémères de l’espoir avant qu’une page cosmique ne se retourne, l’optimisme a vacillé, et l’Amérique a été forcée dans une ère nouvelle et incertaine »

La production de Montréal fait appel aux mêmes chef, metteur en scène, concepteurs des décors et des costume que la production créée à Fort Worth le 23 avril 2016. Ainsi, le chef Stephen Osgood est au pupitre et dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal et le Choeur de l’Opéra de Montréal. La mise en scène est à nouveau confiée à Thaddeus Strassberger, qui est également concepteur des décors. Les costumes sont de Mattie Ulrich et les éclairages de Chad R. Jung. S’agissant de la distribution, on retrouve principalement les interprètes qui ont créé l’opéra, soit Matthew Worth (John F. Kennedy), Daniela Mack (Jackie Kennedy), Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Katharine Goeldner (Jacqueline Onassis). Le directeur artistique Michel Beaulac a fait appel au ténor canadien John McMaster pour incarner le personnage de Nikita Khrushchev, et eu la bonne idée de confier les rôles des cinq politiciens texans à des artistes lyriques du Québec, les membres de l’ensemble vocal Quartom, Benoît LeBlanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau, auxquels s’ajoute Alexandre Sylvestre. Je vous d’ailleurs à lire ici l’Entretien de Quartom qui paraît également dans le dernier numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « QUARTOM… de petits chanteurs à politiciens texans de JFK ! » et dans lequel il est question de leur participation à la production de JFK. L’Opéra de Montréal a également donné la parole aux quatre membres de l’ensemble vocal pour commenter leur présence collective sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier et vous pouvez les voir et entendre interpréter notamment l’hymne national américain, ici. Et la photographie ci-après, prise lors de la répétition générale, permet des les voir en action dans JFK :


Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Quartom (Les politiciens texans)
JFK de David T. Little et Royce Vavrek Opéra de Montréal, 2018
Photographie :
Yves Renaud

Sur cette co-production de l’Opéra de Montréal, je vous invite aussi à lire l’excellent article que lui consacre le critique Arthur Kaptainis dans les pages du journal The Gazette ce matin (p. D-1 et 3) et intitulé « JFK Opera offers its own realities ». Caroline Rodgers affirmait quant à elle également le 20 janvier dernier sur le site Ludwig van Montréal que « L’Opéra de Montréal fait de la politique » tandis Antoine Bordeleau et André Duchesne présentaient la production, respectivement dans le magazine Voir et dans La Presse+ sous les titres « JFK à l’Opéra de Montréal : comme un rêve embrumé » et « JFK- Dans la tête et le cœur de Jack et Jackie »,

Et pour voir et entendre la première critique de l’opéra – à chaud -, je vous invite à vous rendre, autour de 22 h ce soir, sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique,Frédéric Cardin recueillera les vues du compositeur – et collaborateur régulier de la revue - Éric Champagne.

Après la première de ce soir, trois autres représentations sont prévues et auront lieu également à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 30 janvier, 1er et 3 février 2018 à 19 h 30. Chaque représentation est précédée de la conférence pré-opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon.

Un récital du jeune baryton Olivier Bergeron à la Société d’art vocal de Montréal

Dans le cadre de sa série « Les Découverts du Café d’art vocal », la Société d’art vocal de Montréal reçoit le jeune baryton Olivier Bergeron le dimanche 28 janvier 2018. Accompagné au piano par Alexander Soloway, celui-ci interprétera des mélodies et lieder de Ravel, Chausson, Fauré, Lipatti, Schubert et Brahms. L’événement aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débuter à 11 h.

Olivier Bergeron

Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

Les musiciennes d’Opéra 101 présentent un spectacle à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie dans lequel elles se moquent allègrement des clichés opératiques savamment déconstruits. Dans le cadre de ce concert, Mozart côtoie Michael Jackson, qui est le meilleur ami de Bizet, qui lui, est voisin d’Edith Piaf, qui à son tour partage un terrain avec Gounod. Pas de discrimination : tout le monde est le bienvenu dans cet opéra cocasse aux allures de conférence TED!

Que diriez-vous si on vous disait que pour apprécier l’opéra, vous n’avez pas besoin d’avoir une maîtrise en musicologie et d’avoir écouté religieusement quatorze heures wagnériennes de L’Anneau du Nibelung ? Amenons la surprise à son comble en vous proposant un concert à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie. Ce spectacle est né de la collaboration artistique entre le pianiste Laurence Lambert-Chan la mezzo-soprano Charlotte Gagnon. Toutes deux ayant atteint un certain ras-le-bol du carcan étouffant des conventions du milieu de la musique classique, elles décident de se tourner vers une spécialiste du jeu clownesque : Maya Gobeil. Dans ce concert décoiffant, les musiciennes et la metteure en scène chevronnée déferont brique par brique le mur entre les artistes et le public tout en mettant de l’avant un jeu musical irréprochable. Tout est possible avec Opéra 101 : rire pendant une marche funèbre, fredonner Michael Jackson sur un air de Carmen, et mourir, soit, mais ressusciter juste à temps pour l’effeuillage opératique final.

Et Opéra 101 fera aussi dans la création car le compositeur Éric Champagne a composé une courte pièce intitulée Heimlich (Ça peut sauver des vies) qui se voudra une gentille parodie des opéras contemporains.

Les textes ont été rédigés par Pascal Blanchet en collaboration avec Charlotte Gagnon, Laurence Lambert-Chan et Maya Gobeil, cette dernière assurant la mise en scène du spectacle. La conception des des costumes a été confiée à Leïlah Dufour Forget et celle des éclairages à Étienne Mongrain.

Quatre représentations du spectacle sont prévues les 31 janvier, 1er, 2 et 3 février 2018 à 20 h et se dérouleront à l'Espace La Risée situé au 1258, rue Bélanger Est à Montréal. Pour acheter vos  billets, vous pouvez cliquer ici.

Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet seront au micro de l'animateur de l'émission La semaine lyriqueJustin Bernard  le dimanche 28  janvier 2018 qui débute à 13 h et que vous pourrez écouter en direct en cliquant ici.

Étienne Dupuis à Munich, Jacques Lacombe à Monte Carlo, Marie-Nicole Lemieux, Philippe Sly Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris, Alexandra Deshorties à Vienne. Frédéric Antoun à Zurich, Nihab Chaieb à New York, Jean-François Lapointe à Genève  

Étienne Dupuis incarnera pour une dernière fois Figaro dans la production d’Il Barbiere di Siviglia au Bayerische Staatsoper de Munich le 28 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera à l’Opéra de Monte-Carlo les deux dernières représentations de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach les 28 et 31 janvier 2018. Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly terminent leurs prestations à Paris dans le cadre de la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille et y incarneront respectivement Storgé et Zebul lors des deux dernières représentations des 28 et 30 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien les 28 et 30 janvier 2018, tout comme Frédéric Antoun qui tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole les 28 janvier et 1er février 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb conclura sa participation à la production de Cavalleria Rusticana au Metropolitan Opera de New York lors des représentations du 29 janvier et 1er février 2018. Julie Boulianne poursuit son séjour à Paris où elle tient le rôle de Berta dans Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 30 janvier et 1er février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu le 1er février 2018. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille dont la première aura aussi lieu le 1er février 2018. La basse Tomislav Lavoie fera ses débuts à l’Opéra Bastille à Paris et y endossera les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi le 2 février 2018.  


Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l'opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 27 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 28 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Tosca de Giacomo Puccini. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Tosca) Vittorio Grigolo, ténor (Cavaradossi), Željko Lucic, baryton (Scarpia), Christian Zaremba, basse (Angelotti) Patrick Carfizzi, baryton-basse (un sacristain), Brenton Ryan (Spoleta) Christopher Job (Sciarrone), Davida Dayle (un berger) et Richard Berstein, basse (un gardien de prison). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sera sous la direction d’Emmanuel Villaume. En entrevues, l’animatrice recevra la soprano Sonya Yoncheva et le ténor Vittorio Grigolo. Aux actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le baryton Dion Mazerolle qui interprètera le rôle de Dick Deadeye dans HSM Pinafore à Opera Edmonton.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 28 janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Il proposera en outre une entrevue avec Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet qui prennent part au spectacle Opéra 101 (voir ci-haut). Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

S’agissant des projections d’opéra et dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, la nouvelle production de Tosca de Giacomo Puccini pourra être visionnée en ce samedi 27 janvier 2018 à 12 h 55 sur les écrans des cinémas de la chaîne Cinéplex au Québec. La soprano bulgare Sonya Yoncheva tient le rôle-titre et les autres membres distribution sont présentés ci-haut car une transmission radiophonique simultanée est prévue à Place à l’opéra. Pour voir des photographies et des extraits vidéo de la production mise en scène par l’Écossais David McVicar, vous pouvez cliquer ici.

Sonya Yoncheva

Au Café d’art vocal, l'on poursuivra en ce samedi 27 janvier 2018 l'hommage à Dmitri Hvorostovsky en projetant l'opéra Il Trovatore de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2002. La distribution comprend José Cura, Dmitri Hvorostovsky, Yvonne Naef et Veronica Villarroel. La direction musicale est de Carlo Rizzi et la mise en scène de Elijah Moshinsky. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er  février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d'Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 29 janvier 2018 à 13 h 30 de l'opéra Die Flegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner. La distribution comprend Kwangchul Youn, Ingela Brimberg, Nikolai Schukoff, Benjamin Bruns et Samuel Youn, sous la direction musicale de Pablo Heras-Casado et dans une mise en scène de Àlex Ollé. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l'édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 2 février 2018 à 19 h 30 l'audition de L'Elisir d'Amore de Gaetano Donizetti  dans une production du Festival de Baden-Baden de 2012. La distribution comprend Miah Persson, Rolando Villazón, Roman Trekel, Ildebrando D'Arcangelo et Regula Mühlemann. La direction musicale est de Pablo Heras-Casadoet la mise en scène de  Rolando Villazón L'évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l'Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d'Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique ... et espère voir les opéraphiles que vous êtes à la première de JFK ce soir!

Partager: