Le blogue lyrique

La Cenerentola à l’Opéra de Montréal, la Missa Votiva par la Compagnie baroque Montréal et le début du Festival Bach de Montréal avec la Messe en si mineur

Blog Single

La Cenerentola à l’Opéra de Montréal, la Missa Votiva par la Compagnie baroque Montréal et le début du Festival Bach de Montréal avec la Messe en si mineur

Julie Boulianne (Angelina)
La Cenerentola de Gioacchino Rossini
Opéra de Montréal, 2017
Photographie : @Yves Renaud

Pour la deuxième production de sa saison 2017-2018, l’Opéra de Montréal (OdM) présente La Cenerentola de Gioachino Rossini. Dans une mise en scène éclatée du catalan Joan Font à l’image de l’énergie de l’œuvre de Rossini, la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne sera retour sur la scène de l’Opéra de Montréal et incarnera le rôle-titre de Cenerentola (Angelina). À ses côtés, deux barytons italiens font leurs débuts à l’Opéra de Montréal : Pietro Spagnoli dans le rôle du cruel et ridicule beau-père de Cendrillon Don Magnifico et Vito Priante dans celui de Dandini, valet du prince Ramiro. Ce dernier sera incarné par le ténor américain Juan José de LéonLauren Margison et Rose Naggar-Tremblay, deux résidentes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, interprèteront les belles sœurs de Cendrillon, Clorinda et Tisbe respectivement. Le chef espagnol et spécialiste de Rossini Jose Miguel Pérez-Sierra, un spécialiste de Rossini, dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal. Les décors et costumes sont de Joan Guillén et les éclairages d’Albert Faura.

Après la première de ce ce soir qui débutera à 19 h 30 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, trois autres représentations sont prévues le mardi 14, jeudi 16 et samedi 18 novembre 2017… à la même heure et au même lieuVous pourrez assister, gratuitement, à 18 h 30 à la conférence Pré-Opéra présentée par le musicologue Pierre Vachon au Piano Nobile. Pour un avant-goût de cette conférence, je vous invite à visionner les balado du musicologue en résidence de l’OdM en cliquant ici.

Je vous suggère également de lire l’article intitulé « Julie Boulianne chante Rossini à Montréal » que lui consacrait le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans l’édition du vendredi 10 novembre 2017.

La Missa Votiva de Zelanka par la Compagnie Baroque Mont-Royal

La Compagnie Baroque Mont-Royal (CBMR) présentera la Missa votivade Jan Dismas Zelenka à le mercredi 15 novembre à 19 h 30. En 1738, vers la fin de sa vie, le compositeur tchèque, gravement malade, se voit obligé d’interrompre ses activités. Il jure alors d’écrire une messe d’action de grâce s’il retrouve la santé. Son vœu ayant été exaucé, Zelenka se met aussitôt à la tâche : dès 1739, il imagine cette Missa votiva, œuvre émouvante née de circonstances intimes et même dramatiques, mais qui n’en sera pas moins grandiose et digne de la brillante cour de Dresde où travaillait le compositeur.  À l’exception de la Messe en si de Johann Sebastian Bach (écrite d’ailleurs elle aussi pour Dresde), bien peu de messes à l’époque baroque ont autant d’envergure que celles de Zelenka. La Missa votiva, conçue pour cordes, hautbois, chœur et quatre solistes, offre plus d’une heure de musique, vingt mouvements écrits dans des styles bien différents : on entendra de grands chœurs à la polyphonie très complexe, mais aussi des airs de bravoure qui semblent venir tout droit d’un opéra italien.

Les solistes seront la soprano Élodie Bouchard, le contre-ténor Nicholas Burns, le ténor Ryan Nauta et le baryton Jonah Spungin. La Bande CBMR et un chœur d’une vingtaine de chanteurs accopagneront les solistes et seront sous la direction de John Guzik.

L’événement débutera à 19 h 30 et aura lieu à la la Basilique St-Patrick à Montréal située au 460, boulevard René-Lévesque Ouest à Montréal. Vous pouvez vous procurer des billets en ligne ici ou oar téléphone en appelant au 514-803-6646.

Je vous rappelle que David Menzies and Susan Toman ont fondé la CBMR en 2011, après s’être rencontrés à la prestigieuse École de musique Schulich de l’Université McGill. Ils partagent la même passion pour la découverte et l’interprétation de l’opéra et de la musique instrumentale écrite entre 1600 et 1800. Ils accordent une grande importance à l’éducation et à l’utilisation d’instruments historiques. La CBMR est fière non seulement d’être la seule compagnie d’opéra baroque et classique à Montréal, mais aussi de présenter des jeunes artistes dans des productions dynamiques et engageantes.

Les World New Music Days- BIS par l’ECM+

L’Ensemble Contemporain de Montréal (ECM) + et sa directrice artistique Véronique Lacroix présentent l’évènement World New Music Days—BIS le mardi 14 novembre 2017. La mezzo-soprano Krisztina Szabó y interprétera notamment Pesma d’Ana Sokolovic, une oeuvre écrite pour l’ECM+ en 2007. Le violonisite Andréa Tyniec créera Evta, le concerto de violon de la même compositrice  et des oeuvres récentes de compositeurs de divers pays membres de l’International Society for Contemporary Music (ISCM), soit Martin Rane Bauck (Norvège), Iñaki Estrada (Espagne) et Grzegorz Pieniek (Pologne) pourront également être entendues. Vous pouvez feuilleter le programme en cliquant ici.

Ce concert aura lieu à 19 h 30 la salle du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal. 

L'ouverture du Festival Bach de Montréal 2017 avec la Messe en si mineur

Pour l'ouverture de l'édition 2017 du Festival Bach de Montréal et sous la direction de son fondateur et directeur artistique  Václav Luks, l'ensemble vocal et orchestre baroque  Collegium 1704 de Prague interprétera la Messe en si mineur de Johann Sebastian Bach, BWV 232. Pour les notes de programme de ce concert, vous pouvez cliquer ici. Ce concert aura lieu le vendredi 17 novembre à 19 h à la Maison symphonique de Montréal.

Collegium 1704

L'ensemble tchèque Collegium 1704 doit son appellation à une étape importante dans la biographie de Jan Dismas Zelenka, compositeur à la cour de Dresde et connaissance estimée de Johann Sebastian Bach. Il s'agit de la première représentation du drame d'école jésuite, Via Laureata. Même s'ils sont familiers avec tout le répertoire baroque, ces musiciens chevronnés se sentent particulièrement proches des grandes oeuvres vocales de Bach.

Hommage à Jeanne Mance

La deuxième représentation du concert en « Hommage à Jeanne-Mance» sera présentée le dimanche 12 novembre 2017 (anniversaire de naissance de Jeanne Mance) à la Chapelle des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph (Chapelle de l’Hôtel-Dieu) le dimanche 12 novembre à 14 h. vous pourrez réserver vos places en cliquant ici.

 Je vous rappelle que ce concert donnera lieu à la lecture de  Monologue, un texte rédigé pour l’occasion par Louise Gareau DesBois. Des extraits de musique du répertoire français mettront en évidence certains moments charnières du Monologue. Pour souligner les liens qui existaient entre Jeanne Mance et les femmes des Premières Nations, entre autres les Abénaquises, qui lui ont fait connaître les herbes médicinales d’ici, une ainée abénaquise, l’anthropologue Nicole O’Bomsawin, présidera un rituel de mémoire. Elle sera accompagnée de la chanteuse Élise Boucher-DeGonzague, descendante de Pierre Boucher, fondateur de Boucherville.

La direction artistique de cet « Hommage à Jeanne Mance » a été confiée au metteur en scène Oriol Tomas. Les extraits de musique du répertoire français seront interprétés par la soprano Myriam Leblanc et l’ensemble Alkemia. Pour l’occasion, il est formé de Dorothéa Ventura, soprano, Ghislaine Deschambault, mezzo-soprano, Pierre Rancourt, baryton et Jean-François Daignault, alto masculin qui assumera également la direction musicale. La pianiste de Esther Gonthier accompagnera les interprètes et certaines parties du Monologue.


La suite d’Ariodante de Georg Friedrich par Opéra McGill et de l’opérette Le Baron Tzigane par l’Opéra bouffe du Québec

Je vous rappelle qu’Opéra McGill a entrepris sa saison 2017-2018  jeudi soir dernier en présentant l’opéra Ariodante de Georg Friedrich Haendel et qu’une troisième et dernière représentation est prévue en ce samedi 11 novembren 2017. Le chef Hank Knox dirigera l’Orchestre baroque de McGill et la mise en scène a été confiée à Aria Umezawa. En collaboration avec le département de musique ancienne, une conférence pré-concert une heure avant chaque représentation. Des billets sont en vente en ligne, par téléphone (514 398-4547) ou en personne à la billetterie de l’École de musique Schulich. Si vous n’étiez pas en mesure de vous déplacer pour assister à la production de ce soir, elle sera webdiffusée sur le site d’Opéra McGill ici.

Après voir pris l’affiche hier soir, l’opérette Le Baron tzigane de Johann Strauss II sera à nouveau présentée par l’Opéra bouffe du Québec(OBQ) dans une nouvelle production qui rassemblera sur scène neuf solistes québécois : Ruben Shaym Brutus, Audrey Larose-Zicat, Frédérique Drolet, Éric Thériault, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Guillaume Beaudoin, Dominic Lorange et Richard Fréchette. L’Orchestre et le Choeur de l’OBQ seront dirigés par Simon Fournier et la mise en scène sera assurée par Yvon Bilodeau. Cinq autres représentations sont prévues et auront lieu les 11, 17 novembre à 20 h et les 12, 18 et 19 novembre à 15 h. Elles se dérouleront à la Maison des Arts de Laval située au 1395, boulevard de la Concorde Ouest à Laval.

Le Théâtre Lyrichorégra 20 et le prochain Gala Jeunes Ambassadeurs lyriques

Le Théâtre Lyrichorégra 20, organisme à but non lucratif a été créé en 1976 par le ténor Alain Nonat avec le soutien de plusieurs personnalités du milieu lyrique et de la danse au Québec, au Canada et en France, s’est donné comme mission de faire mieux découvrir et apprécier l‘opéra au grand public jeune et adulte, d’aider et de soutenir les jeunes artistes lyriques québécois et canadiens qui désirent débuter une carrière internationale et de promouvoir les échanges musicaux principalement lyriques entre le Québec, le Canada, l’Europe et l’Asie.

Sous l’égide du Théâtre Lyrichorégra 20, les Jeunes Ambassadeurs Lyriques est un programme international de formation et d’aide au développement de carrière professionnelle pour les jeunes artistes lyriques de 18 à 35 ans. Chaque printemps, une audition nationale est organisée à Montréal, Toronto et Vancouver. Un comité réunissant des responsables du monde lyrique d'Europe et d'Amérique du Nord sélectionnent les jeunes artistes lyriques de talent qui deviendront de Jeunes Ambassadeurs Lyriques. Suite à ces auditions, les lauréats et lauréates peuvent obtenir des engagements dans une production ou devenir membres d'une troupe de théâtre lyrique en Europe. Durant l’été et l’automne, des lauréats participent à des concours internationaux de chant ou suivent des stages de perfectionnement.

Un concert gala bénéfice présentera le 19 novembre 2017 les Jeunes Ambassadeurs Lyriques du Canada et du Québec ainsi que des lauréats et lauréates de concours internationaux de chant au public montréalais. Des directeurs invités de théâtres lyriques d’Europe et d’Amérique du Nord offriront aux Jeunes Ambassadeurs Lyriques des tournées d’auditions, des concerts, des stages de perfectionnement en Europe et en Asie ainsi que des engagements dans des théâtres lyriques québécois, canadiens et européens. Le programme offre également des prix et bourses qui permettent de soutenir financièrement les transport et séjour en Europe.

Je donnerai plus de détails sur le gala du 19 novembre que j’aurai d'ailleurs le plaisir d’animer dans le prochain numéro du blogue lyrique. 


France Bellemare et Frédéric Antoun à New York et Nora Sourouzian à Graz

La jeune soprano France  Bellemare fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York aujourd’hui et  incarnant le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet pour trois autres représentations cette semaine, les 15, 16 et 17 novembre 2017. Nora Sourouzian tiendra le rôle-titre dans une version concertante de Carmen de Bizet  à l’Auditorium Stravinski de Montreux le 12 novembre 2017. Le ténor Frédéric Antounpoursuit des débuts au Metropolitan Opera de New York et incarnera à nouveau le 14  novembre 2017 le personnage de Raúl Yebenes pour la première américaine de The Exterminating Angel de Thomas Adès.

Aux émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées sur MUSEpar Frédéric Cardin le samedi 11 novembre de 12 h à 17 h et sur  ICI musique par Sylvia L’Écuyer le dimanche 12 novembre de de 19 h à 23 h, il sera proposé d’entendre Aïda de Giuseppe Verdi. Frédéric Cardin fera entendre une version d’Aïda enregistrée en 1955 dans une distribution comprenant Maria Callas (Aïda),, Richard Tucker (Radames), Fedora Barbieri (Amneris), Tito Gobbi (Roi d’Éthiopie- Amonasro), Giuseppe Modesti (Ramfis) et Niccola Zaccaria (Pharaon), Le Choeur et l’Orchestre  du Teator alla Scala de Milan sont sous la direction de Tullio Serafin. Sylvia L’Écuyer diffusera une captation du même opéra dans une production du Festival de Salzbourg de 2017 et une distribution composée d’Anna Netrebko, soprano (Aïda), Francesco Meli, ténor (Radamès), Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano(Amneris), Dmitry Belosselskiy basse (Ramfis), Luca Salsi baryton(Amonasro) et  Roberto Tagliavini, basse (Il Re). Le chœur de l’opéra d’État de Vienne et l’Orchestre philharmonique de Vienne seront sous la direction de Riccardo Muti, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Christian Merlin qui fera part des exigences du rôle d’Aïda, Dans ses Actulalités, Sylvia L’Écuyer fera entendre Andrea Hill, Hiromi Omura et Julie Boulianne qui interpréteront respectivement les rôles de Rosina dans le Barbier Séville à Opera Calgary, Cio-Cio San dans Madama Butterfly à Manitoba Opera et  Angelina dans La Cenerentola à l’Opéra de Montréal.

Dans le cadre de son émission La semaine lyriqueJustin Bernardproposera le dimanche 12 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 11 novembre à 12 h 30 l’opéra Don Pasquale de Gaetano Donizetti  dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2010. La distribution  comprend Anna Netrebko, John del Carlo, Mariusz Kwiecien et Matthew Polenzani. La direction  musicale est de James Levine et la mise en scène de Otto Schenk. Une reprise est prévue le jeudi 16 novembre à 18 h 30.

Dans le cadre des Matinées d’Opéramania au Campus de Longueuil cette semaine.  Michel Veilleux présentera le lundi 12 novembre 2017 le volet 2 de l’opéra Die Entführung aus dem Serail (L’Enlèvement  au sérail) de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2015. La distribution comprend  Sally Matthews, Edgaras Montvidas, Tobias Kehrer, Mari Eriksmoen et Brenden Gunnell, sous la direction musicale de Robin Ticciati et dans une mise en scène de David McVicar.  Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, Michel Veilleux organise le vendredi 17 novembre 2017 à 19 h 30une soirée spéciale consacrée aux « Grandes voix russes et bulgares – volet I (avant 1970) ». Les écoles russes et bulgares sont reconnues pour avoir produit quelques-unes des plus grandes voix de l’histoire de l’opéra : des voix riches, étendues, volumineuses, aux timbres splendides, et le plus souvent formées à la grande école du bel canto. Opéramania proposera un choix commenté d’extraits vidéo historiques et modernes mettant en vedette quelques-uns des plus grands représentants de ces écoles :  Feodor Chaliapine, Boris Christoff, Nikolaï Ghiaurov, Ivan Kozlovsky, Alexeï Krivchenia, Sergueï Lemechev, Maxim Mikailhov, Alexandre Pirogov, Marz Reizen et Galina Vichnevskaïa. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-P ltout premier planapineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et vous écrirai de Londres samedi prochain…au lendemain d’une soirée lyrique à l’English National Opera où j’aurai eu le plaisir d’assister à une production d’Aïda de Giuseppe Verdi 

Partager: